Restos du coeur en Alsace : une collecte satisfaisante malgré la crise sanitaire

Les Alsaciens ont continué à se montrer généreux envers les bénéficiaires des Restos du coeur malgré le contexte sanitaire. La collecte organisée les 5 et 6 mars a permis de récupérer 250 tonnes de denrées et produits d'hygiène. Le responsable du Bas-Rhin, Daniel Belletier, répond à nos questions.

Malgré les craintes que laissait planer le contexte sanitaire, la collecte des Restos du coeur organisée le premier week-end du mois de mars s'est avérée satisfaisante. Tant au niveau national, avec 7.800 tonnes de denrées et produits d'hygiène récupérés, un chiffre en hausse par rapport à l'an dernier, qu'au niveau local. En Alsace, les dons ont afflué aussi, même si la collecte est en léger recul par rapport à 2020.

 

 

Selon une étude publiée en février, plus de la moitié des personnes aidées au niveau national déclarent avoir recours à l'aide alimentaire depuis moins d'un an. Daniel Belletier, président des Restos du coeur du Bas-Rhin, rappelle que la collecte est un enjeu important.

Quel est le bilan de la collecte au niveau local ?

La collecte des 5 et 6 mars a été très satisfaisante puisqu’elle nous a permis de récupérer 250 tonnes de produits en Alsace, dont 127 tonnes sur le Bas-Rhin dans 163 magasins. C’était une bonne opération et un grand moment de solidarité.

Avez-vous vu un nouveau public arriver ?

On a une relative stablilité en nombre de personnes aidées cet hiver par rapport à l’hiver précédent 2019-2020, c'est à dire environ 14.000 personnes sur le Bas-Rhin. Mais on commence à voir arriver de nouveaux publics: des personnes en situation précaire qui ont perdu leur emploi, des étudiants aussi, en particulier.

Quels sont vos besoins avant l’été ?

On a besoin de produits alimentaires et de produits d’hygiène, c’était l’objet de cette collecte dernièrement. Les personnes peuvent continuer à donner ces produits dans nos centres d’activité, au nombre de 16 dans le Bas-Rhin. On a besoin aussi de dons financiers pour faire fonctionner notre association, pour payer les frais de logistique et les loyers qu’on prend en charge.

Dans le Haut-Rhin, les centres d'activité des Restos du coeur sont répartis sur 18 sites.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
restos du coeur société solidarité covid-19 santé