REVOIR. Comment le cheval est-t-il devenu indispensable à l’homme ?

Chloé en compagnie de l'équipe de horse ball. / © Lucas Bernard
Chloé en compagnie de l'équipe de horse ball. / © Lucas Bernard

Doté d'une sensibilité rare, ce fidèle animal a accompagné les hommes à travers les siècles… Aujourd’hui son utilité est multiple, c’est ce que nous allons vous faire découvrir dans ce nouvel épisode de Pourquoi Chercher Plus Loin ?

Par Amandine Caniard

Chloé part à la rencontre des chevaux dans le Grand Est. Entre promenade, sport, détente et travail, vous allez voir que le cheval sait faire beaucoup de choses et qu'il a un lien fort avec l'homme.

Le cheval, un athlète dans le horse ball

Les joueurs sont avant tout des cavaliers : le choix et le dressage des chevaux sont devenus essentiels à l’exécution précise des techniques de jeu, ainsi qu’à l’expression des qualités individuelles. Les chevaux apprécient souvent cette discipline en raison de la liberté relative qui leur est accordée, ainsi que du contact avec des congénères qui permet de satisfaire leur instinct grégaire.
 
  • Les règles du horse ball
C'est un sport collectif :  adapté du jeu du Pato argentin et du Bouzkachi asiatique, il oppose deux équipes de 4 à 6 joueurs. Il se joue avec une balle (un ballon) munie de six sangles avec l'objectif d'aller marquer des buts dans le camp adverse en la lançant dans un cercle en hauteur. Les matchs se déroulent en deux mi-temps de 10 minutes. L'obligation est d'effectuer 3 passes entre 3 joueurs différents d'une même équipe, avant de pouvoir marquer un but, en fait un véritable sport collectif : c’est ce qui fait la différence entre le horse ball et les autres disciplines équestres.
 
  • Comment trouver un bon cheval de horse ball ?


Des chevaux assez courts, qui sont rapides, il faut privilégier les pur-sang pour leur capacité au galop et leur rapidité.

- Yannick Fribol, entraîneur
 
  • Et le cavalier ?
Il doit très bien monter à cheval, c’est la base du horse ball, sans oublier la cohésion d’équipe. Vous pouvez, toutes et tous pratiquer le horse ball si vous aimez monter à cheval. Les cavaliers ayant souvent les deux mains occupées par le ballon, le cheval dispose d'une grande liberté d'action, et son dressage (en plus du dressage traditionnel visant à accroître sa mobilité) inclut l'intégration d'automatismes, notamment sur les marquages et les trajectoires.

Le cheval pour soigner, accompagner et aider

Le terme "équithérapie" se compose de 2 radicaux : equus (le cheval, en latin) et therapeia (le traitement ou le soin, en grec ancien). Contrairement à ce que l'on entend parfois, le mot équithérapie ne devrait laisser aucune ambiguïté sur le fait que le cheval est le moyen de thérapie, et non pas l'objet de la thérapie. C’est un soin complémentaire qui aide les patients en fonction des différents troubles et/ou handicaps. Le cheval joue alors un rôle de médiateur.
Les patients s’occupent de leur cheval : soins, promenade, … cela va leur permettre de se concentrer, également de prendre du plaisir jusqu’à avoir une prise d’initiative pour certains d’entre eux. C’est un véritable art de soigner l’esprit par la médiation du cheval avec des objectifs thérapeutiques et de pouvoir mettre des mots sur différentes émotions.


C’est un travail très enrichissant, porteur d’émotions assez intenses pour certaines séances.

Anne Melouk, équithérapeute -

Le cheval, un véritable artiste

En cirque équestre il n’existe dans le Grand Est que deux compagnies de cirque équestre. Dans la Meuse, la compagnie Cie ilù propose des spectacles mêlant poésie et humour, avec le cheval, un véritable vecteur de communication. Pour Gratiane Ringler, artiste de cirque équestre, sans les chevaux, la compagnie ne serait pas présente aujourd'hui !

Le cheval, un véritable travailleur

Le cheval ardennais est parfait pour travailler dans les vignes : une taille assez correcte, un poids de 800 kilos, un calme et une générosité au travail. Le principal intérêt du cheval dans la vigne est la grande précision de travail, chaque cep (pied de vigne) est individualisé.

Le cheval de trait ardennais était un cheval en voie de disparition, je pense qu’il faut faire quelque chose... Sauver cette race pour qu’elle dure encore un peu et que nos enfants puissent la voir ailleurs que dans un musée ou dans des livres.

Adrien Hermann, laboureur de vignes -
 
Les chevaux de trait ardennais dans les vignes. / © Stéphane Champreux
Les chevaux de trait ardennais dans les vignes. / © Stéphane Champreux

Lorsque le vigneron découvre le travail du cheval, le rapport entre l’animal et la terre, il se retrouve conquit. D’après les chercheurs, le travail du cheval améliore de 40% la qualité et la quantité du raisin. Il existe une connexion, un respect entre l’homme et le cheval pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions et ne faire plus qu’un.


Le cheval au bout des guides avec l'attelage

L'attelage est un sport équestre reconnu par la Fédération Équestre Internationale. Un attelage de compétition est composé d'une voiture, d'un, deux ou quatre chevaux et d'un meneur aidé par des grooms. La voiture utilisée est dédiée spécifiquement à ce sport et est munie de freins à disque comme sur les voitures modernes avec des brancards articulés sur les modèles à 4 roues.

Le Haras national de Rosières aux Salines, c'est l'un des plus anciens de France. Il n'y en a plus que trois dans toute la France, pour Leslie Cordier, monitrice et compétitrice d’attelage, c'est une véritable passion !
►Les différentes facettes du cheval, c'est à découvrir ici :
PCPL : Comment le cheval est-t-il devenu indispensable à l’homme ?


 

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus