Santé. Le seuil épidémique de gastro-entérite dépassé dans le Grand Est

© Julio Pelaez - MaxPPP
© Julio Pelaez - MaxPPP

Selon le réseau Sentinelles, le seuil épidémique de gastro-entérite a été dépassé dans quatre grandes régions françaises, dont le Grand Est. Les activités de la grippe et de la varicelle restent faible dans la région, mais la Champagne-Ardenne concentre l'essentiel des cas de la deuxième maladie.

Par Valentin Pasquier

L'hiver arrive, avec son lot de maladies saisonnières. Pour la semaine du 13 au 19 novembre, le réseau de médecins Sentinelles a observé un développement des symptômes de la gastro-entérite, mais ne déclare pas le seuil d'épidémie dépassé à l'échelle nationale. Cependant, ce seuil a été dépassé dans quatre régions, dont le Grand Est.

Le réseau estime entre 138 et 276 le nombre de victimes de diarrhées aiguës pour 100 000 habitants dans la région orientale, soit la seconde région la plus touchée après le PACA (entre 133 et 323 cas pour 100 000 habitants). La Marne, l'ensemble de la Lorraine et le Bas-Rhin sont particulièrement vulnérables. Ce taux d'incidence devrait augmenter dans les prochaines semaines, indique le réseau Sentinelle.


Les astuces pour limiter les contaminations

Pour limiter le développement de la maladie, adoptez les bons réflexes. Soyez intraitables sur l'hygiène : la gasto-entérite se transmet par la salive, les mains et les selles. Lavez vous régulièrement les mains (au moins 15 secondes), notamment après avoir emprunté les transports en commun, être allé aux toilettes ou avant de vous préparer à manger.

Sur son bulletin hebdomadaire, le réseau sentinelle émet aussi des alertes concernant la grippe hivernale et la varicelle. Une activité faible est enregistrée du 13 au 19 novembre du côté de la première (0 à 34 cas pour 100 000 habitants). Idem pour la seconde (0 à 26 cas pour 100 000 habitants), mais la Marne et les Ardennes concentreraient l'enssentiel des malades.

Sur le même sujet

Les + Lus