Sport : 24 heures de CrossFit, le défi hors normes de ce Lorrain

32 km de course, 1.000 tractions, 2.000 pompes et 3.000 squats en 24 heures, le tout avec un gilet lesté de 9 kg. C’est l’incroyable défi personnel que s’est fixé le jeune coach sportif meusien Justin Thomas, ce week-end à Essey-lès-Nancy.
 

Le coach sportif meusien Justin Thomas s'est lancé un incroyable défi de 24 heures de CrossFit.
Le coach sportif meusien Justin Thomas s'est lancé un incroyable défi de 24 heures de CrossFit. © Marion Lompageu
Une paire de baskets, beaucoup d’entrainement et une bonne dose de détermination, voici la recette d’un challenge hors du commun pour Justin Thomas, coach à Hiringa, à Essey-lès-Nancy. Ce week-end, dans les allées de la Porte Verte, le jeune homme de 30 ans s’est lancé un défi hors normes : 32 km de course, 1.000 tractions, 2.000 pompes et 3.000 squats. Le tout en 24 heures et lesté d’un gilet de 9 kg ! Cet entraineur sportif pratique le CrossFit, une discipline installée en France depuis huit ans, qui mélange différentes activités physiques et sportives préexistantes.
 
Pour relever son défi, Justin Thomas porte un gilet lesté de 9 kg.
Pour relever son défi, Justin Thomas porte un gilet lesté de 9 kg. © Marion Lompageu

Justin a entamé son challenge de samedi 22 août à 16 heures et s’est arrêté le lendemain à 14h20. Il aura finalement effectué plus de 30 km de course à pied, 1.000 tractions, 2.000 pompes et 2.700 squats. Défi quasiment relevé, puisqu’il ne manque à l’arrivée que 1,6 km de course à pied et 300 squats au programme colossal initialement prévu par le coach sportif.
 

Je suis venu chercher mes limites mentales et physiques, je les ai clairement trouvées.

Justin Thomas, coach sportif


Justin avait planifié dix « Murph », c’est à dire un entrainement qui consiste à enchainer un « mile » de course à pied (soit 1.609 mètres), 100 tractions, 200 pompes, 300 squats et une fois encore 1.609 mètres de course. Il s’est finalement arrêté dans le dixième « Murph », après la dernière série de pompes. Pour le jeune homme, le défi est tout de même réussi : « ce n’est pas un échec (…) je suis venu chercher mes limites mentales et physiques, je les ai clairement trouvées », explique-t-il.
 
Tableau détaillant les résultats des 10 "Murph" de Justin Thomas.
Tableau détaillant les résultats des 10 "Murph" de Justin Thomas. © Marion Lompageu

« Ce qui m'intéresse, c’est faire quelque chose que peu de gens ont réussi à faire », explique Justin qui est d’ores et déjà partant pour relever de nouveaux défis sportifs. Cependant, repos oblige, il s’accorde d’abord deux semaines de vacances avec sa petite amie. Le coach sportif sera de retour à la salle d’entrainement dès le mois de septembre pour continuer de dispenser des cours.
 
« CrossFit » et « Murph », quésaco ?
Le terme « CrossFit » vient de la contraction de « cross » et « fitness ». Cette discipline mélange différentes activités physiques et sportives déjà existantes. Le « CrossFiteur » court, tire, lance, soulève, pousse, saute, grimpe à la corde, utilise des poids, des haltères, des sangles, des grosses boîtes ou encore des barres de traction.

Le « Murph » a été conçu à la mémoire du militaire américain Michael Patrick Murphy, décédé en Afghanistan en 2005. Cet entrainement consiste à enchainer un « mile » de course à pied (1.609 mètres), 100 tractions, 200 pompes, 300 squats, puis de nouveau 1.609 m de course à pied. Chaque année lors du Memorial Day, jour d’hommage aux membres des Forces armées des États-Unis morts au combat, la communauté CrossFit réalise un « Murph » en hommage à Michael Patrick Murphy.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport