• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg, Mulhouse : le point sur la mobilisation des gilets jaunes en Alsace ce samedi 9 février

Couleur jaune dominante, place de la Réunion à Mulhouse, ce samedi 9 février / © Stéphanie Mallauran/France3Alsace
Couleur jaune dominante, place de la Réunion à Mulhouse, ce samedi 9 février / © Stéphanie Mallauran/France3Alsace

Les gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi pour la 13ème fois en Alsace. Ce matin le rassemblement a démarré à Strasbourg. En début d'après-midi les gilets jeunes se sont aussi retrouvés à Mulhouse. La gare de Strasbourg a été fermée pendant plus de quatre heures, sur ordre de la préfecture.

Par Catherine Munsch

En cette fin de 13ème journée de manifestation des gilets jaunes, la préfecture du Haut-Rhin fait état de 10 interpellations, 8 pour violences aggravées et 2 pour outrage à agent. 

19h00

Les manifestants se sont mobilisés à Mulhouse ce samedi après-midi. Ils étaient environ un millier à se retrouver place de la Réunion. Déception pour certains d'entre-eux qui espéraient être cinq fois plus nombreux. 

18h00

Les accès de la gare de Strasbourg rouvrent progressivement. Il n'y a plus de filtrages. Les grilles anti-émeutes se relèvent au fur et à mesure pour permettre aux voyageurs en partance et à l'arrivée de circuler librement. L'accès principal par la verrière est rétabli. 
 

17h30 

Les entrées et sorties de la gare de Strasbourg se font au compte-goutte. Plus aucun gilet jaune n'est en vue à l'extérieur selon une de nos journaliste, mais tous les accès à la gare n'ont pas été réouverts. Les voyageurs qui ont un train à prendre entrent par la porte sud et ceux qui descendent d'un train doivent quitter la gare par la porte nord.
 

Un seul accès à la gare de Strasbourg possible, réservé aux voyageurs munis d'un titre de transport / © H. Strobel/France3Alsace
Un seul accès à la gare de Strasbourg possible, réservé aux voyageurs munis d'un titre de transport / © H. Strobel/France3Alsace

 

16h00

La gare de Strasbourg est toujours fermée, par mesure de prévention, à la demande de la Préfecture.

Gare de Strasbourg fermée sur ordre de la Préfecture / © H. Strobel/France3Alsace
Gare de Strasbourg fermée sur ordre de la Préfecture / © H. Strobel/France3Alsace

15h00

A Mulhouse, selon la Police, 200 agents des forces de l'ordre sont mobilisés pour encadrer cette manifestation. Les manifestants eux seraient environ un millier selon nos journalistes sur le terrain. 


14h00

A partir de 14h00, tous les accès de la gare de Strasbourg ont été fermés, selon le service communication de la SNCF.  Les personnes à l'intérieur, avec un titre de transport, ont été invitées à rejoindre les quais. Les voyageurs arrivés par TGV et TER sont plusieurs centaines. Elles sont invitées à patienter à l'intérieur de l'édifice. Les forces de l'ordre sont disposées à plusiuers endroits à l'extérieur de la gare. Cette mesure a été prise par la préfecture.
 

13h00

Les manifestants Haut-rhinois se retrouvent sur la bien-nommée place de la Réunion, à Mulhouse. Rejoints par une trentaine de Bas-rhinois déjà mobilisés à Strasbourg en début de journée. 
 

Rassemblement des gilets jaunes, place de la Réunion, à Mulhouse / © Stéphanie Mallauran
Rassemblement des gilets jaunes, place de la Réunion, à Mulhouse / © Stéphanie Mallauran

11h30

En fin de matinée, les manifestants en gilets jaunes sont une centaine, selon nos journaliste sur le terrain, place de la République à Strasbourg. Ce sont essentiellement des familles, venues à plusieurs générations, accompagnées d'enfants. Ils se séparent en deux groupes principaux. Une cinquantaine se dirige vers le centre-ville place Kléber et une trentaine annonce son intention de se rendre à Mulhouse dans l'après-midi. Quelques uns veulent de rendre à Metz, une des villes choisie comme lieu de rassemblement pour ce 13ème samedi qui mobilise les gilets jaunes.


10h30

Ce samedi matin, le rassemblement des gilets jaunes démarre place de la République à Strasbourg. Selon nos journalistes, ils sont quatre-vingt environ en ce début de rendez-vous de la 13 journée de manifestation et l'ambiance est calme. Les prise de paroles démarrent. Les participants viennent essentiellement des départements alsaciens.

La journée avait également commencé calmement samedi dernier. La manifestation de ce samedi évoluera-t-elle comme la journée du samedi 2 février, qui s'était soldée par dix-neuf interpellations et beaucoup de dégâts au centre-ville? 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus