• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les surveillants de prison toujours très mobilisés en Champagne-Ardenne

Villenauxe-la-Grande / France 3 Champagne-Ardenne / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne
Villenauxe-la-Grande / France 3 Champagne-Ardenne / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne

Les surveillants de prison ont refusé les textes proposés par le gouvernement ce samedi. Dans un contexte de grève nationale, les "matons" de six établissements champardennais sur sept ont décidé de reconduire le mouvement.

Par Florence Morel avec Tiphaine Le Roux et Pol-Remy Barjavel

Charleville-Mézières, Châlons-en-Champagne, Troyes, Clairvaux, Villenauxe-la-Grande et Reims. Les établissements pénitentiaires de ces villes sont actuellement bloqués par les surveillants de prison, qui poursuivent leur mouvement de grève, initié la semaine dernière.

Une soixantaine de surveillants à Châlons


"Le projet d'accord proposé par le gouvernement samedi n'est pas suffisant", s'indigne Julien Sohier, représentant Force ouvrière pénitentiaire de Champagne-Ardenne. Basé à Châlons-en-Champagne, le syndicaliste l'affirme, le climat commence à être tendu pour tout le monde :

Les détenus aussi s'impatientent.


A Châlons, ils sont une soixantaine à s'être réunis ce lundi devant la maison d'arrêt.


Des gaz lacrymogènes utilisés à Villenauxe


A Villenauxe-la-Grande, dans l'Aube, des gaz lacrymogènes ont été utilisés par les forces de l'ordre. Les gendarmes ont désormais repris le contrôle de l'établissement.



Maison d'arrêt de Villenauxe-la-Grande, le 22 janvier 2018 / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne
Maison d'arrêt de Villenauxe-la-Grande, le 22 janvier 2018 / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne

Pour autant, aucun surveillant ni intervenant ne souhaitent y rentrer.

Maison d'arrêt de Charleville-Mézières, le 22 janvier 2018 / © Pol-Remy Barjavel / France 3 Champagne-Ardenne
Maison d'arrêt de Charleville-Mézières, le 22 janvier 2018 / © Pol-Remy Barjavel / France 3 Champagne-Ardenne


A Charleville-Mézières aussi, le mouvement s'intensifie. Les surveillants de la maison d'arrêt se sont eux aussi réunis pour manifester leur solidarité au mouvement national.

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus