Cet article date de plus de 3 ans

Teknival à Marigny : "on nous pousse à partir sans qu'on ait pu nettoyer"

Selon un teufeur, présent au teknival de Marigny, dans la Marne, le 2 mai dernier, les forces de l'ordre ont demandé aux derniers festivaliers de partir sous peine d'être verbalisés alors que le site n'était pas nettoyé. Il a publié une vidéo sur son compte Facebook. 
"Veuillez quitter les lieux sinon vous allez être verbalisés", voilà ce qu'auraient dit les gendarmes aux derniers teufeurs, le mercredi 2 mai, alors que le teknival se terminait à Marigny, dans la Marne, sur l'ancienne base aérienne de l'OTAN. Un "raveur", présent sur les lieux, a posté une vidéo sur son compte Facebook indiquant "que les forces de l'ordre les poussaient à partir sans avoir pu nettoyer" "tout ça pour manipuler l'opinion publique" conclut-il. 

Il faut dire que la question des déchets est un dossier brûlant. Pendant 4 jours, cette fête illégale a vu défiler de nombreux teufeurs. Jusqu'à 20 000 personnes au plus fort de la manifestation. Forcément, leur passage a laissé des traces. De nombreux détritus qu'il faut désormais faire disparaître. 

Le site est classé "Natura 2000" depuis 2005. Trois associations de défense de l'environnement ont porté plainte contre les organisateurs. Elles craignent que certains espèces disparaissent totalement de la zone. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
teknival culture musique