Toussaint : livraison de fleurs au cimetière

Publié le Mis à jour le
Écrit par L.L

Vous souhaitez honorer la mémoire de vos proches mais vous ne pouvez pas vous déplacer pour vous recueillir ? De nombreux fleuristes vous proposent de livrer directement vos compositions au cimetière.

On y pense pour la fête des mères, la Saint-Valentin ou encore un anniversaire, moins pour la Toussaint. Et pourtant, les fleuristes aussi vous proposent un système de livraison, dans toute la France. Le chrysanthème reste la plante la plus commandée en cette période de l'année. 

Interflora, par exemple, livre le mardi 1er novembre, à Reims, Troyes, Chaumont et Charleville-Mézières. 

Un service proposé également par Téléfleurs.

Pour une livraison directement sur la tombe, il est important de préciser le numéro de la tombe, l'emplacement et l'allée pour permettre au fleuriste de la localiser au mieux.


Toussaint 2015 : 167 millions d'euros en fleurs
L'an passé, les Français ont dépensé 167 millions d'euros en fleurs pour la Toussaint, selon une étude TNS Sofres. 

Pour l'occasion, le panier moyen par ménage a été de 2,6 végétaux, et le budget moyen de 25,8 euros.

Sans surprise les chrysanthèmes se sont taillés la part du lion avec 77% des achats, devant les cyclamens (10%) et les bruyères (8%).

Les achats se font en premier lieu en grande distribution (24% en valeur) devant les fleuristes (23%) et les exploitations horticoles (17%).

Selon cette étude, les seniors, qui constituent le coeur de clientèle des végétaux d'ornement tout au long de l'année, sont surreprésentés dans ces achats de la Toussaint, avec 45% de 65 ans et plus et 24% de 50 à 64 ans dans les foyers achetant des fleurs de cimetière.

Ces achats sont en baisse, car en 2011 une étude TNS Sofres avait montré que les Français avaient acheté 22,5 millions de pots de chrysanthèmes pour fleurir les tombes de leurs proches.

                                                                                                                                                                                                                                                *avec AFP