Une nouvelle "cabane anti-GCO" à Stutzheim-Offenheim

Publié le Mis à jour le
Écrit par
© P. Dezempte

Le collectif "GCO non merci" a installé ce samedi une sixième cabane contre le Grand contournement ouest de Strasbourg, cette fois à Stutzheim-Offenheim.

300 personnes se sont rassemblées à cette occasion pour protester contre le Grand contournement ouest de Strasbourg. Le ministère de l'Ecologie a signé en janvier le contrat de concession pour la construction de cette rocade autoroutière au groupe Vinci.

durée de la vidéo: 01 min 46
Une sixième cabane anti-GCO inaugurée ©France 3 Alsace

Le communiqué du collectif "GCO non merci"

Fin janvier, l’État a signé avec Vinci le contrat de concession du GCO. Le collectif GCO avait écrit à Mme Royal et au Préfet de Région pour mettre en garde contre une signature précipitée alors même que des dossiers comme l'écotaxe poids lourds et l'avenir de la section urbaine de l'A35 étaient encore loin d'être réglés. Ces éléments modifient pourtant fondamentalement les données du problème. Par exemple, une écotaxe alsacienne permettrait de réduire pour tous la nuisance du transit poids-lourds qui se reporte d'Allemagne pour échapper à la LKW Maut. Alors que le GCO sera un aspirateur de camions supplémentaires en Alsace.

L'Etat n'a pas daigné nous répondre et a choisi le passage en force pour imposer ce projet obsolète qui, comme on l'a vu, soulève davantage de questions qu'il n'apporte de réponses. Face à cet aveuglement, le collectif GCO NON MERCI continue et renforce ses actions contre ce sacrifice inutile du poumon vert à l'ouest de Strasbourg. Soyons nombreux samedi à Stutzheim pour dire, encore et toujours, "non au GCO" et "oui aux solutions efficaces de mobilité".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.