VIDEO - GR5 coupé à Metzeral : le sentier de randonnée fermé à tout jamais ?

Le rocher menaçant de s'effondrer a été marqué en rouge. / © Eric Kleinhoffer. France 3 Alsace
Le rocher menaçant de s'effondrer a été marqué en rouge. / © Eric Kleinhoffer. France 3 Alsace

Une portion du GR5 est coupée entre le col du Schaeferthal et la ferme-auberge du Schiessroth, dans la vallée de Munster (Haut-Rhin), est fermée. Deux rochers menacent de s'effondrer. Le sentier de randonnée pourrait être définitivement interdit si l'opération de sécurisation est trop coûteuse.

Par Noémie Gaschy

Depuis lundi 29 juillet, le sentier rectangle rouge ( GR5 ) est fermé par arrêté municipal entre la ferme-auberge Schiessroth et le col du Schaeferthal, à Metzeral. Deux blocs de granit, frappés par la foudre dans la nuit du 26 au 27 juillet, risquent toujours de s'effondrer sur ce sentier très fréquenté par les randonneurs. 
Après le coup de foudre de fin juillet, des petits blocs de pierres sont tombés. / © Eric Kleinhoffer
Après le coup de foudre de fin juillet, des petits blocs de pierres sont tombés. / © Eric Kleinhoffer

Le maire de Munster a mandaté une entreprise pour retirer les rochers dangereux d'ici la fin du mois. Mais la facture de l'opération de sécurisation pourrait être très salée. Dans ce cas, cette portion du GR5 permettant l'accès au Hohneck pourrait tout bonnement être définitivement interdite d'accès.
Les randonneurs sont censés changer d'itinéraire pour ne pas être blessés par les rochers, sur les crêtes vosgiennes. / © Eric Kleinhoffer
Les randonneurs sont censés changer d'itinéraire pour ne pas être blessés par les rochers, sur les crêtes vosgiennes. / © Eric Kleinhoffer

Pour l'heure, malgré les panneaux d'interdiction et une déviation mise en place par le Club vosgien de la vallée de Munster, des marcheurs et grimpeurs empruntent le sentier, à quelques mètres seulement des deux rochers en déséquilibre. Les gendarmes de montagne tentent d'empêcher ces comportements en sensibilisant les randonneurs, qui s'exposent d'ailleurs à des sanctions.
Les gendarmes de montagne tentent de trouver des solutions pour sécuriser le chemin en contrebas. / © Eric Kleinhoffer
Les gendarmes de montagne tentent de trouver des solutions pour sécuriser le chemin en contrebas. / © Eric Kleinhoffer

"Mais on ne peut pas prévoir un gendarme H24 sur le site. Les gens prennent leurs responsabilités", précise Denis Ramelet, adjoint au commandant du peloton de gendarmerie de montagne du Haut-Rhin. 

Le détour proposé par le club vosgien impose aux randonneurs de prévoir quarante minutes de marche supplémentaires. Le parcours est plus compliqué que celui du GR5, mais la précaution est indispensable, rappellent les gendarmes. 
 
Le GR5 coupé
 

Sur le même sujet

Les + Lus