Cet article date de plus de 4 ans

Un blessé grave après une violente rixe entre supporters rémois et parisiens

Autour d'un café tranquille à Sainte-Savine, près de Troyes, des supporters parisiens seraient venus provoquer des supporters rémois qui patientaient avant le derby samedi dernier. Un Rémois a été hospitalisé dans un état grave. Deux autres personnes sont légèrement blessées.

© Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne
Samedi 16 avril en fin d'après-midi, plusieurs dizaines de supporters rémois s'installent dans un troquet bien tranquille de la rue Louis-Blanc à Sainte-Savine, en attendant le match Troyes-Reims. L'après-midi s'achève lorsque 15 à 20 individus, encagoulés ou encapuchonnés, font irruption munis de gaz lacrymogènes et de fumigènes.

Déchaînement de haine

Les riverains assistent ensuite à un règlement de compte sanglant. Des chaises volent, des briques aussi. Les coups et insultent pleuvent. Un Rémois de 30 ans est gravement touché à la tête. Deux autres personnes sont légèrement blessées.
Cinq véhicules, ainsi que le mobilier de la terrasse, sont dégradés.

Les assaillants s'enfuient avant l'arrivée de la police et restent donc à identifier. Selon le procureur de la République de l'Aube Olivier Caracotch, il s'agirait de personnes venant "soit de la région parisienne, soit des supporters du Paris Saint-Germain" qui "étaient là pour en découdre". Il arrive régulièrement que des rendez-vous soient donnés entre supporters en marge de matchs pour effectuer des "fight". Mais dans ce cas précis, les Rémois n’étaient pas équipés, contrairement à leurs adversaires.

Scénario à déterminer

Impossible de déterminer pour l'instant le scénario qui a conduit à ces faits mais, selon le procureur, "dans ce milieu, un différend vieux d’une semaine, d’un mois ou de quelques années peut suffire à entretenir l’hostilité".

Le Rémois gravement blessé est toujours hospitalisé, mais son état n’est plus préoccupant. Il devait être entendu ce lundi après-midi par les services de police. L’enquête a été confiée à la sûreté départementale du commissariat de Troyes.

Dans un communiqué, le Stade de Reims transmet son soutien et ses voeux de rétablissement à ses supporters attaqués et blessés en avant-match. "Le club condamne ces incidents majeurs et réaffirme son total rejet de la violence dans les stades et en dehors."

Voir notre reportage diffusé dans le JT 12/13 de ce lundi 18 avril 2016

durée de la vidéo: 01 min 17
Un blessé grave après une violente rixe entre supporters rémois et parisiens ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Voir la vidéo de la rixe entre supporters à Sainte-Savine

(Source : l'Est-Eclair)


Rixe entre supporters à Sainte-Savine par lest-eclair

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers stade de reims football sport