Volley-ball. Chaumont rate de peu l'exploit face à Novosibirsk en Ligue des Champions

Reims, le 16 janvier 2018 / © Florence Morel / France 3 Champagne-Ardenne
Reims, le 16 janvier 2018 / © Florence Morel / France 3 Champagne-Ardenne

Ce mardi soir, les Chaumontais ont raté de peu la victoire face aux leaders de leur poule en Ligue des Champions (2-3). Une défaite certes, mais ils sont les premiers à mettre en difficulté les Russes de Novosibirsk.

Par Florence Morel

"C'est rageant", souffle Javier Gonzalez, le capitaine chaumontais à la sortie de la rencontre. Ce mardi soir, son équipe affrontait le locomotiv de Novosibirsk, s'inclinant finalement 3 à 2. Malgré un match avec une longue période de flottement au 4ème set, les Chaumontais n'ont pas démérité.

"Nous avons eu peur de l'adversaire"


Invaincus jusqu'à présent, les Russes de Novosibirsk ont de quoi impressionner. Avec l'international allemand Grozer à la pointe, le duel avec le jeune Chaumontais Stephen Boyer semblait perdu d'avance.



Les Haut-Marnais arrachent finalement deux sets aux Russes. Les deux seuls que ces derniers ont perdu depuis le début de la compétition. "Nous avons eu peur de l'adversaire", analyse l'entraîneur du CVB52.

Un début de match à la faveur chaumontaise


Pourtant, tout commençait sur les chapeaux de roue. Les trois premiers points de la rencontre sont signés Chaumont. Le public, lui aussi, est sur le qui-vive, avec en mémoire l'exploit de leur équipe face aux Moscovites le 20 décembre dernier.



Finalement, le set se termine par une victoire en demi-teinte pour Novosibirsk, sur une demande d'arbitrage vidéo. Chaumont décide alors de contrattaquer.



Louati, présent aussi bien sur les phases de réception que d'attaque, assène deux aces et marque l'avance chaumontaise du début de deuxième set, à 14-9. Chaumont emporte la deuxième manche de justesse 25-23.


Les troisième et quatrième sets en baisse de régime


Comme une fatalité, les troisième et quatrième sets accusent une baisse de régime de la part des deux équipes. D'abord Novosibirsk qui s'incline 18-25, sans conviction. Ensuite les Chaumontais, qui en préparation d'un cinquième set intense, préfèrent faire tourner l'effectif.



Une équipe de remplaçant qui fait d'ailleurs espérer le public. Largement menés, les jeunes chantais parviennent à remonter à 19 points et à faire douter les Russes.



Après un cinquième set sous haute tension, les Chaumontais s'inclinent. "Dans dix jours, on prend notre revanche", lance Gonzalez, le point serré. Pour la phase de matchs retours, le CVB affrontera de nouveau les Russes, sans leur public pour les appuyer cette fois.

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus