L'opération "Ciné Cool" s'est déroulée à travers 77 cinémas du Grand Est, du 26 août au 2 septembre. La 26ème édition a remporté un franc succès par sa fréquentation en hausse avec 270.000 entrées sur 11.000 séances. Explications par le président de l'association des cinémas indépendants de l'Est, Denis Blum.

Les chiffres sont là, le public revient dans les salles obscures, une bonne nouvelle après les années Covid ! La fréquentation au mois d'août des cinémas en France est en hausse de 52,1% par rapport à l'année dernière, avec 15,9 millions d'entrées.

5€ la séance de ciné

Denis Blum se satisfait de la fréquentation des 77 cinémas partenaires du festival, qui retrouve un niveau légèrement supérieur à la période avant Covid. La recette : "des films plutôt familiaux, des avant-premières, parfois en présence de l'équipe du film, ce qui est plutôt sympathique d'avoir des acteurs et le réalisateur du film en face de soi !"

La rivalité entre les cinémas et les plateformes de streaming fait basculer la tendance en faveur des salles de cinéma, et Denis Blum en est persuadé : "on voit maintenant certains films produits par des plateformes de streaming sortir dans les cinémas, car on ne changera jamais les conditions d'une salle de cinéma."

Parmi les films qui ont également eu un beau succès d'été, Denis Blum cite le film "Oppenheimer" qui tient "un propos pas forcément familial".

Un festival de fin d'été qui a trouvé son public

Parmi les 77 cinémas participants, une dizaine de cinémas de grands groupes distributeurs, mais aussi des salles d'exploitants privés et des salles tenues par des collectivités ou des associations. 
"Pas de difficulté" à convaincre les exploitants de salle, pour Denis Blum car "cette opération-là, c'est de maintenir la meilleure image possible de la salle de cinéma, c'est de de dire aussi : votre cinéma près de chez vous, il est là, il est ouvert il vit et il vous propose des choses."

Depuis 25 ans et son point de départ à Strasbourg, le festival a rencontré son succès, qui a perduré : "la tendance, elle est plutôt d'avoir plus de cinémas partenaires que pas assez ! Tous les cinémas du Grand Est ne participent pas, mais certains sont fermés sur la période."

La rencontre avec le public est bien au centre du succès, que les films touchent les spectateurs ou bien que ces derniers puissent échanger avec les comédiens ou réalisateurs, "ce sont des gens qui aiment le contact avec eux, et avec le cinéma", assure Denis Blum.

L'opération "Ciné Cool" a progressé de 18% par rapport à 2022, et les avant-premières ont connu une augmentation de 40% par rapport à l'an passé (20.420 entrées pour 300 séances en avant-première)