Contrexéville : c'est reparti pour les thermes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bruno Demange

Après 3 mois de travaux, Contrex s'offre des thermes presque neuves. Les travaux ont porté sur une nouvelle installation de traitement d'air, ainsi que sur un "lifting" généralisé de tout l'établissement. Pour la station thermale, 2017 est très clairement un tout nouveau millésime !

Dans l'histoire des thermes de la station vosgienne, certaines rentrées marquent plus que d'autres. Indéniablement, cette réouverture de février 2017 restera mémorable. Ce n'est pas tous les jours en effet que d'importants travaux sont effectués, permettant ainsi de donner un coup de jeune à cet établissement thermal très célèbre pour son eau. 2017 aura donc été l'année d'un nouvel équipement technique pour le traitement de l'air, ainsi que la reprise de nombreux points, ici ou là...notamment au niveau de la piscine.


300.000 € DE BUDGET

Le coût le plus important est sans nul doute celui de la nouvelle installation destinée à effectuer le traitement de l'air de l'établissement. L'investissement est lourd, mais très important pour la suite de l'activité de ces thermes. Mais durant cette interruption, l'établissement ne s'est pas arrêté à cet élément. De nombreux points de décoration ont été revus, notamment dans le secteur de la piscine, qui a gagné en matière de modernité.



QUI VA PAYER ?

Evidemment, cette fermeture de 3 mois s'est traduite en terme de chiffre d'affaire par une perte importante, puisqu'aucune entrée d'argent n'a été effectuée depuis l'automne. L'établissement a su le faire valoir auprès de la mairie de Contrexéville, qui a accepté d'en indemniser une partie. Ce sont donc les contribuables de Contrex qui paieront une partie de la perte de l'établissement. 
En revanche, rien n'est dit concernant les conséquences pour les commerçants : eux aussi ont subi des pertes, liées à la fermeture de l'établissement.



QUID DE L'AVENIR ?

Ce projet n'était évidemment pas le dernier des thermes de Contrex. Des objectifs de chiffre d'affaires sont fixés, pour permettre un autre projet important : l'arrivée de curistes en rumathologie. Ainsi, on pourrait voir le nombre de curistes multiplié par 2 ou 3 d'ici 3 ans.



QUELQUES IMAGES DU RELOOKING...

Voyez notre reportage tourné sur place...

durée de la vidéo: 01 min 34
Réouverture thermes de Contrex ©France 3 Lorraine