• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Coupe de France de football : Epinal s'incline 2-0 face à l'Olympique de Marseille

Xavier Collin, l'entraîneur d'Epinal / © maxppp Eric Thiebaut
Xavier Collin, l'entraîneur d'Epinal / © maxppp Eric Thiebaut

Les Vosgiens du SA Epinal n'ont pas créé l'exploit, en ce 16e de finale de Coupe de France, en s'inclinant face à l'Olympique de Marseille. Les sociétaires de National 2 (4e division) sont défaits par les pensionnaires de Ligue1 par 2 buts à 0, ce mardi 23 janvier 2018.

Par SP avec JCDR

Les spinaliens sortent de la coupe de France par la grande porte en faisant jeu égal avec l'Olympique de Marseille. Une équipe de L1 peu inspirée dans les Vosges. Retour sur le match. 

Une première mi-temps équilibrée

La meilleure équipe spinalienne possible alignée contre une équipe "mixte" pour des marseillais, avec des joueurs en manque de temps de jeu qui devaient se montrer devant leur entraîneur. Pas de but au terme d'une mi-temps stérile, mais une équipe vosgienne joueuse et mieux entrée dans le match, comme le prouvent ces quelques statistiques : pas de tir cadré pour les marseillais et moins de tir pour l'OM que pour Epinal.

 
Les joueurs avant le coup d'envoi de la rencontre Epinal - Marseille / © David Bailly, France 3 Lorraine
Les joueurs avant le coup d'envoi de la rencontre Epinal - Marseille / © David Bailly, France 3 Lorraine


Une début de deuxième mi-temps qui agace les marseillais

En seconde mi-temps, le scénario de la première se renouvelle. Des spinaliens joueurs, des marseillais assoupis. Ca commence à agacer les supporters phocéens sur twitter.


Et dans ces cas-là, le bouc émissaire est tout trouvé, Mitroglou, qui n'a jamais percé depuis son arrivée dans le sud de la France, la twittosphère s'agace


Le moment décisif, les entrées de Thauvin et Germain

Le match commence à basculer quand Rudi Garcia fait entrer ses titulaires habituels. Thauvin, puis Valère Germain, ont apporté la fraîcheur nécessaire pour faire mal à nos vosgiens. S'ensuit l'ouverture du score sur sa première occasion de Valère Germain à la 73ème minute. Derrière, Epinal n'est pas ridicule, se crée des occasions, mais ils n'égaliseront pas et sortiront, par la grande porte, devant un petit Olympique de Marseille. Le second but de Sanson au bout des arrêts de jeu est anecdotique. Marseille se qualifie, Epinal est éliminé. c'est la coupe de France 

Clin d'oeil au gardien spinalien

Il y a cinq ans face aux Lyonnais, Epinal atteignait les 8e de finale de Coupe de France grâce aux arrêts, pendant la séance de tirs au but, du gardien Olivier Robin. A 36 ans, ce dernier était ce soir, de nouveau dans les buts spinaliens.

Pur produit du club, formé à Epinal, le gardien est passé par le centre de formation du FC Metz avant de revenir au SAS en 2004 et d'y évoluer depuis.

"Il n'a pas eu la carrière qu'il aurait dû avoir" explique Xavier Collin, l'entraîneur vosgien. "C'est le symbole du club, et on espère qu'il va pouvoir continuer longtemps ici."

Epinal avait déjà battu Marseille

En 1995, les destins croisés font qu'Epinal était en D2, tout comme... l'Olympique de Marseille. Une rencontre Epinal-Marseille en championnat que les Vosgiens avaient alors remporté par 2 buts à 0, avec un certain... Xavier Collin, qui était alors latéral droit. Une autre époque, une autre histoire...  

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus