Cybercriminalité : Trois ans de prison et cinq millions de dollars à rembourser, pour Sébastien Raoult, aux États-Unis

Ce mardi 9 janvier 2024, le tribunal du district ouest de l'État de Washington aux États-Unis a condamné le vosgien Sébastien Raoult à trois ans de prison et à rembourser cinq millions de dollars pour avoir piraté des sites internet d’entreprises et avoir revendu les données sur le dark web.

Trois ans de prison et cinq millions de dollars à rembourser, c'est la peine à laquelle vient d’être condamné ce mardi 9 janvier par le tribunal du district ouest de l'État de Washington aux États-Unis, Sébastien Raoult pour cybercriminalité selon le communiqué du tribunal. Il avait opté pour le plaider coupable pour éviter une possible peine de 116 années de prison. Sébastien Raoult était détenu à Seattle dans l'État de Washington depuis près d'un an. Sébastien Raoult devrait voir cette peine réduite du temps passé en prison au Maroc et à Seattle. Il devrait  être de retour fin 2024 en France selon son père joint par notre consœur Sophie Valsecchi.

Dans son comuniqué le tribual précise que Sébastien Raoult à déclaré à la barre :  "Je comprends mes erreurs et je veux mettre tour cela derrière moi. Fini le piratage. Je ne veux pas décevoir ma famille à nouveau."

Pour rappel, Sébastien Raoult est un jeune vosgien âgé de 23 ans. Ancien étudiant en informatique à Nancy, il avait été arrêté à Rabat, en mai 2022, au Maroc, à la demande du FBI. Après huit mois de détention, il a été extradé aux États-Unis.
Accusé d’avoir fait partie des "ShinyHunters", un groupe de pirates informatiques qui a dérobé les données d’une soixantaine d’entreprises, entre 2020 et 2021, il avait toujours clamé son innocence. Mais pour éviter une trop lourde peine, il a décidé de reconnaître deux des neuf chefs d’accusation retenus contre lui. “Mon fils reconnaît l'usurpation d'identité et l'introduction dans des systèmes informatiques depuis l’étranger”, indiquait Paul Raoult, son père y a quelques semaines à notre consœur Sophie Valsecchi.

La procureure américaine voulait faire un exemple 

Il encourait une peine de 116 ans de prison aux États-Unis. La justice américaine lui reprochait son implication présumée dans une affaire visant notamment une filiale de Microsoft GitHub. Selon l'acte d'accusation américain transmis au Maroc et consulté par l'AFP.


Selon le communiqué de presse du bureau du procureur américain du district ouest de Washington, Sébastien Raoult serait l’homme qui se cache derrière le pseudo "Sezyo Kaizen". "Selon l'accord de "plaider coupable", Raoult et ses complices reconnaissent avoir piraté les ordinateurs protégés d'entités commerciales pour le vol d'informations confidentielles et de dossiers clients, y compris des informations personnelles identifiables et des informations financières. Ils ont piraté de nombreuses entreprises, spécialement dans l’État de Washington, ailleurs aux États-Unis et dans le monde entier. Après que Raoult et ses complices ont piraté des entreprises, un groupe du nom de ShinyHunters a publié des données piratées de plusieurs de ces entreprises pour les vendre sur des forums du dark web.

Entre avril 2020 et juillet 2021, ShinyHunters a enregistré des ventes de données piratées provenant de plus de 60 entreprises. Parfois, ShinyHunters menaçait de divulguer ou de vendre des fichiers sensibles volés si la victime ne payait pas de rançon. (…) Au total, les prévenus ont volé des centaines de millions de dossiers clients et causé aux entreprises victimes des pertes estimées à plus de 6 millions de dollars."

Plaider coupable aux États-Unis

Le collectif "justice pour Sébastien" expliquait sur sa page Facebook : "Aux États-Unis, la négociation fait partie de la procédure. Elle est courante dans 90 à 95 % des procès pénaux selon le département de la Justice. Cette pratique permet à la Justice d’accélérer la procédure tout en évitant des procès coûteux. 


C’est dans ce contexte que Sébastien a accepté la négociation et changé sa ligne de défense en plaidant coupable. Sur neuf chefs d’accusation, seuls, deux sont retenus. La peine maximale initiale de 116 années de privation de liberté est ramenée à 27 ans pour l’un des chefs d’accusation et deux ans pour l’autre. Il s’agit de peines maximales, le procureur ne réclamant que 84 mois (sept ans et trois mois)."

Les ShinyHunters

Les "ShinyHunters" sont un groupe de pirates informatiques apparu en 2020. Ils sont soupçonnés d’opérer depuis la France. Ils sont accusés par la justice américaine de commettre de nombreux piratages à travers le monde. Selon l’acte d'accusation de la justice américaine, que nous avons pu consulter, trois Français, sous pseudonyme, dont Sébastien Raoult, ont été repérés par les enquêteurs américains et interrogés. 

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité