Cet article date de plus de 4 ans

Demi-finales : Epinal riposte (7-1)

Battus mardi lors du premier match contre Angers, les Gamyo ont renversé la tendance mercredi soir. Et de belle manière : sept buts au compteurs, dont cinq en cinq minutes, à la mi-match ! Les deux candidats au titre de champion de France 2016 se retrouveront vendredi et samedi à Angers.

Jan Plch et ses coéquipiers ont mis une pression maximale sur les buts adverses.
Jan Plch et ses coéquipiers ont mis une pression maximale sur les buts adverses. © Benoît de Butler, France 3 Lorraine
Les matches se suivent et ne se ressemblent pas. Dominateurs sur leur patinoire, les Spinaliens ne parvenaient pas, mardi 8 mars, à trouver le fond des buts de Girard, gardien angevin en état de grâce. Le lendemain, le même portier s'est effondré sous les coups de boutoir des attaquants vosgiens.
Jean-François Jodoin, l'entraîneur d'Angers, devait se résoudre à le remplacer après qu'il ait encaissé cinq buts en cinq minutes... de quoi faire douter les caractères les mieux trempés !
Un grand moment de solitude : Raphaël Girard (au centre) vient d'encaisser son cinquième but d'affilée (Kuralt, servi par Moisand).
Un grand moment de solitude : Raphaël Girard (au centre) vient d'encaisser son cinquième but d'affilée (Kuralt, servi par Moisand). © Benoît de Butler, France 3 Lorraine
De son côté, la défense orange a fait le job en muselant les attaques des "Ducs d'Angers". Modeste, Stéphane Barin, le coach d'Epinal, dit n'avoir pas changé grand-chose entre les deux matches. Et met ce retournement sur le compte de la fatigue adverse... et de l'incertitude du sport.
Son homologue angevin estime cependant avoir rempli son objectif. L'équipe retourne sur les bords de Loire avec une victoire à l'extérieur.

Deux bus de supporters

Les deux adversaires se retrouvent donc vendredi et samedi pour deux matches "retour" de ces demi-finales de Ligue Magnus. Petit avantage pour Epinal : comme c'est le week-end, deux bus de supporters des "Gamyo" feront le déplacement. Mardi et mercredi, les angevins se comptaient sur les doigts d'une main dans les tribunes.
Du côté de l'autre demi-finale, scénario identique : Gap, défait à domicile mardi, a rendu la politesse à Rouen mercredi.
A ce stade, les quatre prétendants au titre de champion de France sont à égalité.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hockey sur glace ligue magnus