• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Gilets jaunes: interdiction de manifester samedi dans le centre-ville d'Epinal

Plusieurs milliers de personnes avaient parcouru les rues d'Epinal (Vosges) le samedi 23 février 2019. / © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine
Plusieurs milliers de personnes avaient parcouru les rues d'Epinal (Vosges) le samedi 23 février 2019. / © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine

La manifestation hebdomadaire des gilets jaunes devrait se tenir ce samedi 30 mars à Epinal (Vosges). Le préfet Pierre Ory a pris un arrêté interdisant manifestation et rassemblement dans certaines rues du centre-ville ce jeudi 28 mars.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

La décision était attendue, elle est confirmée ce jeudi 28 mars 2019.
Il sera interdit de se rassembler et de manifester dans certaines rues du centre-ville d'Epinal ce samedi 30 mars 2019.

Le préfet des Vosges, échaudé par les affrontements et les dégradations qui se sont déroulés lors des précédentes manifestations à Epinal, a pris un arrêté en ce sens.
Pour accompagner celui-ci, Pierre Ory a produit une carte du périmètre concerné.

Sont interdites par l'arrêté préfectoral:
  • Rue entre les 2 Portes
  • Place Guilgot
  • Rue Irène Joliot Curie
  • Quai Colonel Serot
  • Passerelle Bir. Hakeim
  • Place Clémenceau
  • Rue de la Chipotte
  • Rue du Maréchal Lyautey
  • Place des 4 Nations
  • Quai des Bons Enfants
  • Rue Georges de La Tour
  • Place Foch
  • Rue Gambetta
  • Carrefour Avenue de Provence-Rue de la Préfecture
  • Rue de la Préfecture
  • Rue Aristide Briand
  • Rond point Rue Aristide Briand-Rue d’Ambrail
  • Rue d’Ambrail
  • Rue de l’Abbé Friesenhauser
  • Rue de la Maix
  • Rond point Rue de la Maix-Rue entre les 2 Portes

Le préfet "en appelle  à la responsabilité de tous" et rappelle par ailleurs que tout contrevenant s'expose à des conséquences pénales:
  • Les participants à une manifestation interdite risquent une amende de 135,00 €
  • Les organisateurs peuvent encourir une peine de 6 mois de prison et 7 500,00 € d’amende
  • Les refus de se disperser après sommation des forces de l’ordre peut entraîner une peine d’un an de prison et 15 000 € d’amende
  • Ces peines peuvent être aggravées en cas de dissimulation volontaire de tout ou partie du visage, dans le but de ne pas être identifié, et/ou de port d’arme.

Les services de l'Etat et ceux de la ville recommande toutefois de ne laisser sur la voie publique aucun objet, véhicule (scooter, trottinette, vélo, etc.) ou mobilier risquant d'être dégradé ou de servir de projectile, voire d'arme.
La carte de la zone interdite :
© Préfecture Vosges
© Préfecture Vosges

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage de Housseina, victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux.

Les + Lus