Cybercriminalité : Que devient Sébastien Raoult, le hackeur des Vosges, détenu aux Etats-Unis ?

Sébastien Raoult le jeune Français originaire d’Epinal, a été condamné à trois ans de prison par un juge de Seattle (USA). Il est accusé d'avoir piraté les données de grandes entreprises américaines. Mercredi 1er mai, son père Paul Raoult, raconte la vie de son fils derrière les barreaux.

Le hackeur français de 23 ans, originaire d’Epinal dans les Vosges, Sébastien Raoult, a été condamné à trois ans de prison par la justice américaine au début de l'année. Il est accusé d'avoir piraté les données de grandes entreprises américaines. On lui reproche également d’appartenir à un groupe de hackers criminels, les ShinyHunters.

Le procès s’est déroulé à Seattle au nord-ouest des États-Unis au début de l’année, le 9 janvier exactement. Mercredi 1er mai 2024, c'est son père Paul Raoult qui nous donne de ses nouvelles. "Aujourd'hui, Sébastien prend les choses comme elles viennent, comme elles arrivent". 

C’est une prison privée où tout est payant. Un simple OK ou un pouce en l’air sur le téléphone et c’est automatiquement 0,25 euros.

Paul Raoult, père de Sébastien Raoult

Sébastien Raoult est actuellement dans une prison dans le Mississippi, un État du sud des États-Unis. "C’est une prison privée où tout est payant. Un simple OK ou un pouce en l’air sur le téléphone et c’est automatiquement 0,25 euros. Ce qui est embêtant c’est que ses lunettes sont parties dans l'Oklahoma et là ça commence à être long car il ne peut pas lire".

A la prison de Seattle, il n’y a pas de cour de promenade. "Cela fait trois semaines qu'il peut enfin sortir. Ça fait un an qu’il n’avait pas senti le vent sur ses joues. Il a même pris un coup de soleil m’a-t-il dit". Il est incarcéré depuis plus d'un an. 

"On communique par une messagerie instantanée interne à la prison quand on veut. On est en Visio ensemble de temps en temps mais c’est payant et c’est lui qui paye".

Et il ajoute : "On a l’intention d’aller le voir, mais les visites ça ne vaut pas le coup nous dit-il. C’est comme dans les films dix minutes avec le téléphone, derrière une vitre".

Neuf chefs d’inculpation

Après avoir plaidé non coupable dans un premier temps, Sébastien Raoult a décidé de changer de défense et de plaider coupable avec le procureur pour "escroquerie numérique" et "usurpation d’identité aggravée". Ainsi de 116 ans on est passé à 29 ans maximum. "Le procureur a requis six ans et il a été condamné à trois ans". Une peine vécue comme un soulagement par sa famille.

Ça fait un an qu’il n’avait pas senti le vent sur ses joues. Il a même pris un coup de soleil m’a-t-il dit.

Paul Raoult, père de Sébastien Raoult

Lors de son procès, le jeune hackeur d’Epinal n'a jamais reconnu avoir fait partie des "ShinyHunters", un groupe de pirates informatiques qui a dérobé les données d’une soixantaine d’entreprises. À la demande du FBI il a été arrêté à Rabat au Maroc". Il a passé plusieurs mois derrière les barreaux là-bas où il avait été arrêté alors qu’il était en vacances. 

Sébastien Raoult était étudiant en informatique à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Paul Raoult pense déjà à l'avenir. "Après tout ça il faudra repartir dans de bonnes conditions. Je me demande s’il n’a pas payé trop cher pour ce qu’il a fait. J’espère qu’il pourra reprendre des études". Juste après le jugement, le jeune informaticien avait dit regretter ses erreurs et vouloir tourner la page.

"Il devrait pouvoir être avec nous dans les Vosges pour les fêtes de fin d’année", dit Paul Raoult pour terminer notre discussion.

Dans son communiqué le parquet de Seattle avait précisé que "le juge l’a également condamné à rembourser cinq millions de dollars (4,5 millions d’euros) pour les pertes causées aux firmes victimes". Paul Raoult garde un sentiment d'amertume et de solitude de cette période, "j'ai complètement été abandonné par les autorités. La foudre nous est tombée dessus". Une plainte contre X pour "atteinte à sa liberté individuelle" a été déposée. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité