Témoignage. Le député vosgien David Valence, ouvertement gay, participe à un livre sur le coming out en politique

Publié le Écrit par Inès Pons-Teixeira

À l’instar du nouveau Premier ministre, Gabriel Attal, le député vosgien et maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence, évoque ouvertement son homosexualité. Il participe, lui aussi, au livre “Sortir du placard : LGBT en politique” qui paraîtra le 17 janvier 2024.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

À l’image de Gabriel Attal, le premier chef du gouvernement en France à déclarer publiquement son homosexualité, David Valence parle ouvertement de son identité. Le député de la deuxième circonscription des Vosges participe lui aussi à l’ouvrage “Sortir du placard : LGBT en politique”, de l’auteure Sonia Tir, à paraître le mercredi 17 janvier 2024 aux éditions Fayard.

La nomination de Gabriel Attal au poste de Premier ministre est un symbole fort

David Valence, maire et député vosgien

Gabriel Attal, Clément Beaune, Marie Cau, Alice Coffin, Jean-Philippe Tanguy… ces dernières années, plusieurs personnalités politiques lesbiennes, gays, bisexuelles ou trans ont publiquement fait état de leur orientation sexuelle. “La nomination de Gabriel Attal au poste de Premier ministre est un symbole fort. Les mentalités évoluent et on peut très bien représenter tout le monde sans avoir un mode de vie traditionnel et patriarcal”, insiste le député vosgien David Valence.

Une évolution qui n'empêche toujours pas les discriminations et le harcèlement de perdurer. “En 2014, pendant ma campagne pour les élections municipales, deux tracts anonymes mentionnant mon homosexualité ont été publiés à mon encontre, avec l’objectif de me nuire. J’ai aussi été menacé ou insulté à ce sujet sur les réseaux sociaux. Ce ne sont que des exemples parmi d’autres. C'est pourquoi, selon moi, il est important pour un politicien de parler de son identité pour faire bouger les choses. Je réclame le droit à la différence”, déclare l’élu de 42 ans.

Assumer son orientation sexuelle en territoire rural

Le député David Valence (Parti radical, apparenté Renaissance) est maire de la commune de Saint-Dié-des-Vosges, 20 000 habitants, depuis 2014. “Les gens, à tort ou à raison, se posent des questions sur la vie des personnalités publiques. Je milite depuis 2007 et j’ai vite compris que ça ne se passait pas mieux quand on cachait son orientation. À Saint-Dié-des-Vosges, j’ai aussi reçu beaucoup de soutiens, des témoignages touchants. Contrairement à ce que certains pensent, ça n’a pas été pire pour moi d’assumer mon homosexualité dans les Vosges qu’à Paris car l’homophobie existe partout”, déplore l’homme politique.

 Je considère que j’ai une forme de devoir

David Valence, maire et député vosgien

Le livre écrit par Sonia Tir, conseillère politique et ancienne journaliste, a nécessité plusieurs années d'immersion dans les milieux politico-médiatiques et plus d’une centaine de rencontres avec des personnalités associatives, intellectuelles et politiques. “Un de mes amis journalistes pour le magazine Têtu a transmis mon contact à Sonia Tir. J’ai accepté de participer à ce livre car je pense qu’on peut faire avancer la société en assumant son identité, je considère que j’ai une forme de devoir”, conclut David Valence.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :