Train : le Ministre des Transports détaille les promesses du gouvernement pour la Lorraine

Clément Beaune, le Ministre des Transports a inauguré le pôle multimodal de Saint-Dié jeudi 2 mars 2023. Il a également été interpelé sur les nombreux dossiers liés au rail en Lorraine, et notamment le devenir de la ligne Nancy-Lyon, fermée en 2018.

A peine descendu du train express régional, en retard d'une minute, Clément Beaune a été interpelé par le syndicat CGT des Cheminots de Saint-Dié-des-Vosges et environs qui lui a remis un document concernant la modernisation nécessaire selon elle de la ligne Epinal-Saint Dié.

durée de la vidéo : 00h00mn34s
Clément Beaune, Ministre des Transports, revient sur la "nouvelle donne" en matière de transport ferroviaire qui est censé remettre à niveau le réseau français. ©Olivier Bouillon/Didier Bert/France 3 Lorraine

A l’occasion de la remise du rapport du Conseil d’orientation des infrastructures le 24 février 2023 par David Valence, député des Vosges (PR), président de ce conseil, également président de la commission transports du Conseil régional Grand Est, la Première Ministre Elisabeth Borne a annoncé "une nouvelle donne ferroviaire" en France. Elle sera dotée de 100 milliards d’euros d’ici 2040 : "l’Etat s’engagera, aux côtés de la SNCF, des collectivités territoriales et de l’Union européenne, pour réussir une « nouvelle donne ferroviaire », de l’ordre de 100 milliards d’euros d’ici 2040. Ces nouveaux investissements permettront de mettre un terme au vieillissement du réseau, de le moderniser et de le développer, en investissant en particulier dans les RER métropolitains, comme l’a annoncé le Président de la République". 

Nouvelle donne

Que peut espérer la Lorraine de cette nouvelle donne ? Le Ministre a tenté d'en dessiner les grandes lignes. Concernant le dossier épineux de la ligne Nancy-Lyon, qui passait notamment par Neufchâteau et Dijon, Clément Beaune a posé plusieurs hypothèses : "nous avons trois possibilités : soit un service TGV repassera sur cet axe, soit une offre TER, soit des trains d’équilibre du territoire". Fermée en 2018, sa réouverture est régulièrement réclamée par les usagers vosgiens. Selon nos informations, c'est d'abord une ligne TER qui sera mise en place, avant un retour du TGV.

La modernisation de la ligne Nancy-Epinal, qui nécessite de gros travaux, "entre complètement dans le plan de 100 milliards" a expliqué Clément Beaune, avec des investissements estimés entre 160 et 170 millions d'euros.

Réclamée par les cheminots CGT, la ligne Epinal-Saint-Dié, devrait également bénéficier d'une enveloppe, à hauteur de vingt millions d'euros.

Enfin, le projet de RER métropolitain Nancy-Metz-Thionville-Luxembourg devrait être financé à hauteur de 500 millions d'euros.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité