Une femme d'une soixantaine d'années retrouvée morte dans les Vosges, son conjoint mis en examen

Une sexagénaire a été retrouvée morte à son domicile à Mirecourt (Vosges) vendredi 29 mars 2024. Le féminicide est confirmé. Son conjoint a avoué l'avoir tuée.

Le quartier de la lutherie de Mirecourt (Vosges), plus communément baptisé quai militaire, est sous le choc. Vendredi 29 mars 2024, une femme âgée d'une soixantaine d'années a été retrouvée morte à son domicile. Son conjoint a reconnu l'avoir tuée. Il a été placé en garde à vue le lendemain puis mis en examen et placé en détention provisoire.

L'homme, retraité, qui était alcoolisé, a expliqué l'avoir étranglée, a indiqué à l'AFP, Frédéric Nahon, le procureur de la République d'Epinal, confirmant des informations du quotidien Vosges Matin. C'est un proche de la victime, qui n'arrivant pas à la joindre, a donné l'alerte.

Les faits se sont produits dans l'appartement d'un immeuble, situé rue des Violoncelles à Mirecourt. Une autopsie sera pratiquée dans les prochains jours à l'institut médico-légal de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

En moyenne, un féminicide survient tous les trois jours en France. Selon le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, il y a eu 94 féminicides en 2023, contre 118 en 2022.