Vosges : une femme étranglée par un amant éconduit

Publié le

Alors qu’elle voulait rompre, une femme de 28 ans a été violentée par son amant à Golbey dans les Vosges. Interpellé par la police, l’agresseur présumé a nié les faits. Il est convoqué devant le tribunal judiciaire d’Epinal en juillet 2022.

Une agression a eu lieu, mercredi 27 avril 2022, à Epinal en début de soirée, au domicile d'une femme de 28 ans.
La victime présumée, en couple avec un homme qui se trouve en maison d'arrêt, entretenait parallèlement une relation avec l'un de ses voisins. C'est lui qui aurait agressée la jeune femme, alors qu'elle lui annonçait vouloir rompre.

Elle dit avoir été prise à la gorge et tirée par les cheveux, des coups ont également été frappés sur la porte de son domicile. C'est le colocataire de l'agresseur qui serait intervenu pour stopper les violences. Auditionné, le colocataire a confirmé les dires de la jeune femme. Le garçonnet de la victime était présent au moment des faits.

Appelée à 19h40 par la belle-mère de la victime qui entendait hurler au téléphone, la police s'est rendue sur place à 20h50 pour interpeller l'agresseur présumé qui se trouvait en bas de l'immeuble. Ce dernier est connu pour des faits de violences conjugales datant de 2020. S'il reconnait des propos insultants, il ne reconnait pas les faits de violence.

L'homme de 34 ans est convoqué par la justice le 21 juillet prochain.