Festival de Gérardmer : hommage exceptionnel à Jaume Balagueró et Kim Jee-woon

Trentième anniversaire oblige, le festival international du film fantastique de Gérardmer accueille ce samedi 28 janvier 2023 deux invités exceptionnels, le réalisateur espagnol Jaume Balagueró (REC) et le cinéaste coréen Kim Jee-woon (J'ai rencontré le diable), pour un hommage et une masterclass.

Ce sont deux génies de l’horreur. Pour célébrer sa 30e édition, le festival international du film fantastique de Gérardmer accueille ce samedi 28 janvier 2023 deux invités d’honneur exceptionnels : l’incontournable réalisateur espagnol Jaume Balagueró (REC, La Secte Sans Nom, Fragile) et le cinéaste coréen de génie Kim Jee-woon (Deux Sœurs, J'ai rencontré le diable, A Bittersweet Life).

Kim Jee-woon, le maître de l’horreur coréen

J'ai rencontré le Diable, Deux Sœurs, A Bittersweet Life, Le Bon, la Brute et le Cinglé… Si vous aimez le cinéma coréen, ces films vous disent certainement quelque chose. Le cinéaste de génie Kim Jee-woon, qui a fait ses armes au théâtre, s'est invité pour une masterclass hors du commun à Gérardmer (Vosges).

Ce maître du cinéma asiatique fait l’unanimité aux yeux de la critique et du grand public. Habitué du festival, il a d’abord remporté le grand prix en 2004 avec son film Deux Sœurs. En 2011, il rafle aussi le prix du public, le prix de la critique et le prix du jury jeunes avec un chef-d'œuvre du gore, J'ai rencontré le Diable, qui raconte la traque et le duel à mort entre un serial killer et le policier dont il a assassiné la femme.

Les films transforment, ils embellissent la vie, tous les chefs-d'œuvre que j'ai vus ont transformé la mienne

Kim Jee-woon, cinéaste coréen

À l'image de Park Chan-wook (Old Boy), le réalisateur est l'un des pionniers du renouveau du cinéma coréen, au début des années 2000. "J'ai toujours regardé des films, mon père regardait même des films français avec Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon quand j'étais petit", raconte le réalisateur. "Les films transforment, ils embellissent la vie, tous les chefs-d'œuvre que j'ai vus ont transformé la mienne. C'est ce qui me donne envie de faire du cinéma, de transmettre de la beauté", confie Kim Jee-woon.

Né en 1964 à Séoul, en Corée du Sud, Kim Jee-woon sait tout faire. De la comédie au drame, en passant par l’horreur, le polar ou le western, ce cinéaste s'approprie tous les genres et surprend toujours avec ses réalisations. Il parvient, à chaque fois, à échapper aux codes du genre pour créer et imposer son propre style. "J'ai envie de m'attaquer à tous les genres, de les mixer... tout m'intéresse sauf la comédie romantique!", conclut, sourire aux lèvres, cette pointure de la mise en scène.

Jaume Balagueró, un grand nom du cinéma espagnol

En deuxième partie de soirée, place à un autre génie de la terreur, le réalisateur espagnol Jaume Balagueró, président du jury en 2009 et lauréat de trois prix du jury avec La Secte sans nom, Fragile et REC.  Cette figure de proue du renouveau du cinéma fantastique espagnol est un habitué du festival vosgien.

Né en 1968 à Lérida, en Espagne, Jaume Balagueró devient d’abord journaliste en presse écrite et en radio, avant de se lancer dans la réalisation, à l’âge de 24 ans. Il est surtout connu auprès du grand public pour sa saga horrifique REC, filmée de façon subjective, à la manière d'un reportage télévisé.

Cela fait plus de vingt ans que je viens au festival de Gérardmer, cet hommage me touche énormément

Jaume Balagueró, réalisateur espagnol

Présent au festival de Gérardmer depuis ses débuts, le cinéaste se dit fier de l’hommage qui lui est rendu. “Ça représente beaucoup pour moi d’être ici, cela fait plus de vingt ans que je viens au festival de Gérardmer, cet hommage me touche énormément”, confie le réalisateur espagnol.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité