• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Vosges : bain de forêt au coeur du massif

© MC Lang
© MC Lang

La sylvothérapie est une pratique peu développée en France mais très répandue au Japon. Il s'agit de se ressourcer grâce aux arbres en captant leur énergie. Un "bain de forêt" comme disent les Japonais. Un guide de montagne propose à ses clients de découvrir cette pratique dans les Vosges.

Par PhD

Pour ces Strasbourgeois rencontrés ce dimanche à proximité de la ferme-auberge du Rouge Gazon, c'est une randonnée d'un genre un peu particulier. Lors de la promenade, il faut d'abord être silencieux puis capable de marcher pieds nus dans la forêt. L'expérience tourne ensuite à la séance d'étreinte avec les arbres. Thibaud est l'un des randonneurs qui a accepté de tester la sylvothérapie : "Je serre l'arbre et j'essaye de sentir au maximum les odeurs, sa présence, je sens une force folle, majestueuse", confie le jeune homme. Lisa, elle, essaye "de ressentir les bienfaits de la nature" d'être "en communion avec l'arbre", jugeant l'expérience "très surprenante". 
Vosges : bain de forêt au coeur du massif
La sylvothérapie est une pratique encore peu développée en France mais très répandue au Japon. Il s'agit de se ressourcer grâce aux arbres en captant leur énergie. Un bain de forêt comme disent les Japonais. Un guide de montagne propose à ses clients de découvrir cette pratique dans les Vosges.  - Marie-Christine Lang et Philippe Dezempte


Quand les arbres apportent des sensations de bien-être grâce à leur énergie, c'est le principe de la sylvothérapie. Eric Brisbare propose ces sorties d'initiation dans le massif vosgien depuis maintenant deux ans. L'idée est de capter les vertus des végétaux, différentes d'une essence à l'autre. "Le hêtre a des vertues relaxantes là où l'épicéa est plus tonifiant, à travers les huiles essentielles émises par les arbres pour se défendre contre les mousses et les lichens et tou l'environnement qui peut nuire à sa santé", explique le guide qui a suivi une formation de sylvothérapie au Japon. Là-bas, la méthode est assez répandue et même, paraît-il, scientifiquement prouvée. "ammener les gens en forêt comme cela, va réduire le taux de cortisol qui est l'hormone du stress, secrétée par le corps", ajoute Eric Brisbare. 

A l'heure du droit à la déconnexion, voici l'extrême connexion à la nature. Ce concept pourrait bien séduire de plus en plus de salariés stressés.

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus