Cet article date de plus de 8 ans

SOS Médecins de Lille Roubaix-Tourcoing et Dunkerque : fin des permanences de soins la nuit ?

L'Agence Régionale de santé Nord Pas-de-Calais aurait décidé de mettre fin aux permanences des soins de nuit de SOS Médecins. Les praticiens menacent de se mettre en grève les 5 et 6 janvier prochains.
Les praticiens de toute la France menaçaient de se mettre en grève pour protester contre la fin des permanences de nuit dans le Nord.
Les praticiens de toute la France menaçaient de se mettre en grève pour protester contre la fin des permanences de nuit dans le Nord. © capture du site web SOS Médecins
Les praticiens de SOS Médecins menacaient de se mettre en grève dans toute la France les 5 et 6 janvier, pour protester contre une décision de l'Agence régionale de santé du Nord/Pas-de-Calais de les exclure de la permanence des soins de nuit, a indiqué mercredi leur vice-président.

"Dans le Nord/Pas-de-Calais, où il y a trois SOS Médecins, Lille,Roubaix-Tourcoing et Dunkerque, le directeur de l'Agence régionale de santé a décidé de réorganiser la permanence de soins, en excluant les associations SOS Médecins sur la deuxième tranche de nuit, après minuit", a expliqué à l'AFP Patrick
Guérin, confirmant une information donnée par Europe 1.

Avec cette initiative, tous les appels de permanence des soins de nuit seraient centralisés par le "15" (urgences médicales), "empêchant les gens d'avoir accès aux centres d'appel de SOS Médecins entre minuit et 8h du matin", a-t-il poursuivi.

"Comme l'arrêté du directeur de l'ARS doit entrer en vigueur le lundi 7 janvier, on a dit qu'on ferait un mouvement d'interruption de tous les SOS Médecins de France pendant 48 heures avant cette date", a-t-il indiqué, précisant que cette grève "toucherait les 60 associations et les 1.000 médecins de SOS Médecins sur toute la France".

Pour le vice-président de SOS Médecins France, la décision prise dans le Nord/Pas-de-Calais est "totalement contraire aux textes législatifs et réglementaires en vigueur", selon lesquels "l'accès à la permanence de soins est permis par les centres d'appels des associations de permanence de soins, qui sont interconnectés avec le 15".

Lors d'une conférence de presse ce mercredi, l'ARS a précisé n'avoir jamais voulu supprimer la permanence de nuit de SOS Médecins. Mais se défend d'un problème de communication avec l'association. En effet, dès le 8 janvier, une nouvelle organisation des soins de nuit doit être expérimentée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé