Fin de la campagne betteravière en Picardie: 2012 est une année moyenne

Cette saison, la campagne betteravière a été plus longue que les précédentes en Picardie: une semaine supplémentaire a été nécessaire aux producteurs pour arracher leurs betteraves à cause de la pluie.

Par Jennifer Alberts

Les températures négatives et le gel de cet automne ont également posé des difficultés d'arrachage aux agriculteurs. Certaines betteraves ont gelées dans les silos des usines ce qui a réduit la cadence de traitement et qui a également rallongé la saison.

Les syndicats betteraviers estiment la saison correcte voire moyenne: les rendements enregistrés sont sensiblement moins importants que ceux de l'année dernière.
Les volumes affichent une baisse d'environ 10%: 84 tonnes dans la région cette année contre 94 tonnes l'année dernière.

La première sucrerie à avoir terminé sa campagne, c'est la sucrerie Saint-Emilie dans la Somme le 18 décembre dernier. Pour les autres, les délais ont été rallongés: la saison devait prendre fin aux alentours du 1er janvier mais pour les sucreries St Louis de Roye (80) et d'Eppeville (80), elle s'est terminée cette semaine.

Chez Téréos, à Chevrières (60), la saison s'arrête ce vendredi.

Malgré une pluviométrie importante, la qualité des betteraves est bonne.

Les sucres viennent d'être produits et seront commercialisés cette année: les prix restent corrects malgré une conjoncture européenne et internationale à la baisse une partie de la production a été vendue par anticipation avant la baisse du marché.

La prochaine période de semis devrait commencer vers mi-mars.


Sur le même sujet

Grève au CHU d'Amiens : extrait du JT du 11/10/2019

Les + Lus