• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Affaire Kulik: 75.000 euros de dommages et intérêts pour avoir été pris pour Willy Bardon

Cet homme n'est pas Willy Bardon mais Reynald Fauvel / © @Courrier Picard
Cet homme n'est pas Willy Bardon mais Reynald Fauvel / © @Courrier Picard

Sa photo avait été diffusée par plusieurs médias comme étant celle de Willy Bardon, l'un des meurtriers présumés d'Elodie Kulik. Reynald Fauvel réclame à ces publications 75.000 euros de dommages et intérêts pour atteinte à l'image.

Par Jennifer Alberts

Sa photo, prise en 2002 lors d'un rassemblement de passionnés de 4x4 auquel participait Willy Bardon, avait été diffusée sur TF1 et LCI, dans le Courrier Picard, Télé Poche et le Nouveau Détective comme étant celle du meurtrier présumé d'Elodie Kulik.

Reynald Fauvel, mécanicien rouennais, avait d'abord porté plainte auprès de la gendarmerie pour atteinte à la vie privée.

Mais son avocat, Me Hugues Vigier, lui conseille plutôt une assignation en référé, une procédure plus rapide et utilisée lorsqu'il y a urgence mais surtout aucune contestation sérieuse des faits.
Ce qui est le cas dans l'affaire de Reynald Fauvel.

Par ailleurs, cette procédure devant un tribunal civil ouvre droit à une demande de dommages et intérêts: Me Vigier entend réclamer dans un premier temps à TF1 une indemnisation de 75.000 euros pour atteinte à l'image.

Mais l'assignation sera également formulée contre Télé Poche, le Nouveau Détective et le Courrier Picard avec probablement une autre demande d'indemnisation: entre 20 et 25.000 euros pour chacun de ces médias.

Me Vigier a indiqué envoyer l'assignation dès la semaine prochaine au tribunal de Rouen. Il espère une audience début pour une décision escomptée début avril.

Sur le même sujet

Le saxophoniste Arnold Pol joue Jubel

Les + Lus