• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Goodyear : la CGT veut créer une scop pour sauver le site d'Amiens

Barbecue des salariés de Goodyear devant la mairie d'Amiens / © France 3 Picardie/Gontran Giraudeau
Barbecue des salariés de Goodyear devant la mairie d'Amiens / © France 3 Picardie/Gontran Giraudeau

Par la voix de leur avocat Fiodor Rilov, la CGT a dévoilé ce matin son projet de Scop aux salariés, afin de conserver l'activité du site d'Amiens nord.

Par AFP et Halima Najibi

Selon la CGT, cette reprise en Scop pourrait permettre de sauver environ 800 emplois. 

Une Scop quésaco ?
   
Une société coopérative et participative (Scop) est une entreprise dont les salariés détiennent la majorité des parts et sont associés à sa gestion.
"On a travaillé à la possibilité de créer une Scop pour réaliser exactement le même projet que celui qui devait être mis en oeuvre par Titan", a annoncé Me Rilov. Cette annonce intervient quelques jours après que la CGT a déclaré son intention d'attaquer en diffamation le PDG de l'industriel américain, Maurice Taylor. Ce dernier avait raillé les ouvriers de l'usine dans une lettre cinglante adressée au ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Dans le même temps, la CGT veut assigner "dans les jours qui viennent" la société-mère 

"Le projet de Scop "ne pourra se mettre en place que si une immense majorité des salariés de cette usine décide de s'en emparer", a ajouté l'avocat.  "Une réunion doit se tenir la semaine prochaine ou dans quinze jours pour évoquer le projet de Scop", a indiqué le représentant de la CGT, Mickaël Wamen. "L'activité de pneus agraires est parmi les plus rentables pour Goodyear, qui fait des profits colossaux", a estimé Me Rilov. 

Une annonce qui ne fait pas l'unanimité chez les salariés
Cette annonce a été accueillie avec tiédeur par le syndicat Sud. "C'est un argument juridique, une parade de la CGT. La CGT propose cette solution-là uniquement pour contrer le projet de fermeture de la direction", a réagi Magid Boubeker, délégué de Sud. Pour le syndicaliste, avec cette proposition, "on reste dans le domaine juridique. Jusqu'à présent, ça n'a pas fait ses preuves. Cela a donné plus de temps à la direction pour démanteler l'usine". "Il y a une possibilité économique de poursuivre cette activité dans le cadre d'une Scop: il n'y a pas de contestation possible", a estimé l'avocat.

Le projet de Scop nécessite toutefois que la direction de Goodyear accepte de céder la licence de sa marque et le portefeuille de ses clients.
"S'ils nous disent non, il va falloir qu'ils expliquent au juge pourquoi ils préfèrent licencier 1.200 personnes", a poursuivi le conseil de la CGT.  "A Sud, on ne croit pas à la voie juridique. On croit que la mobilisation de masse peut changer la donne", a conclu Magid Boubeker. La CGT croit toujours à l'action judiciaire. Elle va demander, a annoncé Me Rilov, au comité d'entreprise européen de Goodyear, qui devrait se réunir le 13 mars, la suspension de toute fermeture pour irrégularité.

Interview de Mickaël Wamen 
Cathy Colin a rencontré ce matin Mickaël Wamen le leader de la CGT Goodyear d'Amiens nord, il confirme la volonté du syndicat majoritaire de sauver le site d'Amiens par la création d'une Scop, Un projet selon le syndicaliste finalisé, le marché est là dit-il, le premier fabricant de tracteurs est dans la région à Beauvais, Massey-Fergusson,"il est demandeur de pneus agraires et on est là pour les produire ." Et il ajoute : "90% des Scop fonctionnent en France" .

Toujours selon le syndicaliste, les salariés de Goodyear ont le soutien des politiques et des institutions de la région. Mais aussi du député Européen UMP de la circonscription Nord-Ouest Philippe Boulland.     

Il est membre titulaire au Parlement européen de la Commission "Emploi et Affaires Sociales" ainsi que de la Commission des "Pétitions". Il est membre suppléant de la Commission du "Budget" du Parlement européen. Ayant toujours œuvré dans le domaine humanitaire, il est également membre suppléant de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, qui réunit les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et des députés européens.

Philippe Boulland est également conseiller général du canton de Betz et adjoint au maire de Betz.


Interview de Mickaël Wamen sur la création d'une Scop pour le site d'Amiens
Mickaël Wamen, délégué CGT de Goodyear Amiens


Le leader de la CGT devait rencontrer cet après-midi le préfet de Région, préfet de la Somme Jean-François Cordet.

Sur le même sujet

Feu de chaume à Bettencourt-Saint-Ouen (80)

Les + Lus