• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Nord Pas-de-Calais : un réseau de cambrioleurs “à la taie d'oreiller” démantelé

Quelques-uns des objets volés. Un site internet va être créer pour aider à retrouver leur propriétaires. / © Gendarmerie nationale
Quelques-uns des objets volés. Un site internet va être créer pour aider à retrouver leur propriétaires. / © Gendarmerie nationale

Ils emmenaient toujours leur butin dans une taie d'oreiller. Cinq individus originaires d'Europe de l'Est ont été mis en examen ce jeudi pour une quarantaine de vols chez les particuliers dans tout le Nord Pas-de-Calais.

Par EM

L'enquête a commencé en octobre 2012 à Arras suite à recrudescence de vols avec effraction commis au préjudice de particuliers.
Le mode opératoire, toujours le même, met les enquêteurs sur une piste : "les faits sont commis de jour, l'effraction est commise à l'arrière des habitations, le préjudice porte sur des bijoux, du numéraire et/ou du matériel multimédia, avec le vol d'une taie d'oreiller ou d'un contenant pour le transport du butin", précise la gendarmerie.

L'enquête menée par la brigade de recherches (BR) d'Arras avec la collaboration de la Brigade de Recherche de Béthune va durer trois mois. Jusqu'à l'interpellation ce lundi de 5 individus issus de l'Europe de l'Est, dans le bassin minier lensois. La gendarmerie affirme qu'une quarantaine de faits, au moins, peuvent leur être imputés. Ils ont mis en examen et placés en détention provisoire. 

240 bijoux

Lors des perquisitions effectuées sur les différents lieux d'interpellations, 240 bijoux d'origine frauduleuse ont été découverts ainsi que des matériels multimédia dans les habitations des protagonistes. Les individus détenaient également un fusil de chasse et une arme de poing. 

Bientôt un site internet pour retrouver les propriétaires


Les bijoux n'ont pas tous retrouvé leurs propriétaires. Un site internet de la gendarmerie avec photos de ces bijoux va être créé afin de pouvoir être identifiés par les victimes.


Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus