Les températures basses pour la saison vont coûter cher

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cathy Colin .

Rien qui ressemble au printemps côté météo. Certains fournisseurs d'énergie parlent d'une demande en hausse de 50% par rapport à un mois de mai normal.

Un thermomètre qui n'atteint pas tous les jours les 10°, la situation est rare pour un mois de mai. Conséquence logique, les chaudières fonctionnent jour et nuit. Pour les particuliers et les collectivités, la facture énergétique s'envole, ce qui entraîne des dépenses supplémentaires.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité