Cet article date de plus de 8 ans

Des pêcheurs de la Côte d'Opale se mobilisent contre les phoques, Brigitte Bardot riposte

Y-a-t-il trop de phoques sur la Côte d'Opale ? Sont-ils nuisibles ? Oui, selon un collectif anti-phoques récemment créé. Non, selon les associations de défense des animaux ne sont pas d'accord sur la question. Le débat prend de l'ampleur. Même Brigitte Bardot s'en mêle.
Les phoques, tout le monde ne les aime pas... Sur la Côte d'Opale, un collectif anti-phoques s'est même créé pour lutter contre les nuisances que provoqueraient ces mammifères marins. Ils seraient de plus en plus nombreux et mangeraient donc de plus en plus de poissons.

La création de ce collectif anti-phoques fait bondir les défenseurs des animaux, au premier rang desquels Brigitte Bardot qui a adressé une lettre virulente à nos confrères de Nord Littoral : « Si on devait définir succintement ce qu'est la connerie, la lâcheté et la cruauté humaine, nul doute que le collectif antiphoques arriverait en tête de liste. »

Antoine Morvan et Yann Fossurier sont allés enquêter du côté de Berck-sur-mer. Voici leur reportage.




En France, le phoque est un animal protégé. Ce mammifère nomade peut parcourir des centaines de kilomètres à la nage de part et d'autre de la Manche ou de la Mer du Nord. Ils avaient quasiment disparu des côtes du nord de la France à la fin des années 70, victimes de la chasse.

A lire aussi : un site internet consacré à l'observation des phoques sur la Côte d'Opale


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement