• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Fabien Gilot, Champion du monde de relais 4x100 m nage libre

Fabien Gilot exulte après sa victoire au relais 4x100m. Les Français deviennent champions du monde. / © Pierre-Philippe Marcou/AFP
Fabien Gilot exulte après sa victoire au relais 4x100m. Les Français deviennent champions du monde. / © Pierre-Philippe Marcou/AFP

Le Nordiste Fabien Gilot a brillé -encore une fois- aux championnat du monde de natation de Barcelone. Avec Agnel, Manaudou et Stravius, il a obtenu la médaille d'or au relais 4x100m nage libre et réalisé le meilleur temps des 4 nageurs. 

Par AFP

Il exultait Fabien Gilot hier soir. Le Denaisien a remporté la médaille d'or de relais 4x100m et en plus il a fait le meilleur temps individuel sur cette course. Joint par téléphone, son père Michel Gilot s'est dit très heureux. Avec sa femme, ils sont actuellement sur la route, pour rejoindre leur fils à Barcelone. Il ne communique plus avec leur fils que par SMS, pour le "laisser dans sa bulle", car il doit se concentrer avant les épreuves individuelles mercredi.

Le podium est en fait exactement le même qu'aux JO de Londres, la France devançant en 3 min 11 sec 18/100e les Etats-Unis (3:11.42) et la Russie (3:11.44). Comme aux Jeux également, l'Australie, tenante du titre, échoue à la 4e place (3:11.58).
"C'est magique, on ne partait pas favoris", a commenté l'Amiénois Stravius. "C'est l'esprit d'une équipe, c'est la force d'une équipe : on a prouvé qu'on était les meilleurs. Magique, c'est faible en fait."

Ce 4x100 m, je l'ai dans la peau" Fabien Gilot

Fabien Gilot se réjouit: "Barcelone c'est tous les dix ans pour moi ! Dans dix ans, je ne serai pas là. Vingt ans de carrière, ça fait un peu long. Mais je suis ravi une fois de plus aujourd'hui, je reviens de loin après deux opérations cette saison. C'est la magie du 4x100 m et cette pression particulière. Ce 4x100 m, je l'ai dans la peau. Dans une carrière, il y a des moments où il y a des gros challenges qui se mettent face à vous. J'ai su l'utiliser au maximum et faire une belle course. J'ai l'impression qu'on était chez nous avec un public français qui était venu en nombre" Et le nageur de Denain envisage même déjà le prochain relais : "Je pense que ce relais a de belles années jusqu'à Rio (JO-2016) même si cette année on gagne encore pour trois dixièmes et que peut-être la prochaine fois, on perdra pour quelques centièmes".

Malgré leur statut de champions olympiques, les Français, médaillés d'argent aux Mondiaux-2011, étaient loin d'être favoris. Aucun d'entre eux ne figurait dans le Top 10 mondial de la saison. Mais après avoir si souvent échoué aux portes de la gloire, comme aux JO-2008 (2e), ils ont maintenant trouvé l'alchimie qui permet de réussir les plus grands exploits. Car cette victoire n'est pas anodine. C'est seulement la quatrième fois que le titre mondial échappe aux Etats-Unis, après 2001 (Australie), 2003 (Russie) et 2011 (Australie). Signe du destin, c'est à Barcelone aux Mondiaux-2003 que l'histoire du relais 4x100 m avait vraiment pris forme. Avec, déjà, Fabien Gilot, il avait obtenu sa première médaille mondiale (bronze), grâce à un dernier relais d'anthologie de Frédérick Bousquet.

DMCloud:91857
Fabien Gilot, champion du monde de relais 4x100 m nage libre
Fabien Gilot a obtenu l'or au relais 4x100m dimanche soir. Il prépare l'individuel désormais.
Récit de la course

Comme un an plus tôt aux JO, le relais français du 4x100 m nage libre messieurs a comblé son public avec un premier titre mondial. Les images de Londres, quand Yannick Agnel avait surgi dans les derniers mètres pour devancer l'Américain Ryan Lochte et offrir au relais tricolore son premier titre olympique sont revenues en mémoire. Le scénario a été identique. Seuls les acteurs avaient changé.

A mi-course, après un premier relais poussif d'Agnel et malgré la belle tenue de Florent Manaudou, les Français semblaient à l'agonie à la 6e place.

On se dirigeait vers une journée noire pour les Bleus. Mais Fabien Gilot, l'ancien (29 ans), a alors revêtu son habit de super-héros pour replacer la France dans la lutte, avec un temps hallucinant (46.90) sur le troisième relais. Jérémy Stravius, le polyvalent de l'équipe, qui avait été immensément déçu de ne pas courir la finale à Londres après avoir pris part aux séries, est ensuite venu sauter sur le fil le dernier relayeur américain James Feigen.

Fabien Gilot en quelques chiffres :

Date de naissance: 27 avril 1984
Lieu de naissance: Denain
Taille : 1,93 m
Poids : 82 kg

Palmarès :
  • Jeux Olympiques :
Relais 4x100 m libre: 1er (2012), 2e (2008)
Championnats du monde :
Relais 4x100 m libre: 1er (2013), 2e (2011), 3e (2003, 2007, 2009)
Relais 4x200 m libre: 2e (2011)

  • Championnats d'Europe :
50 m libre: 3e (2010)
100 m libre: 4e (2008)
Relais 4x100 m libre: 2e (2010), 3e (2004)
Relais 4x100 m 4 nages: 1er (2010)




Sur le même sujet

La Transbaie en 1989

Les + Lus