Cet article date de plus de 7 ans

Dunkerque : le 3e dôme du futur terminal méthanier EDF est posé

Le troisième et dernier dôme du futur terminal d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL) de Dunkerque (Nord) a été installé ce jeudi avec succès, a-t-on appris auprès d'EDF, qui mène ce projet majeur.

Les travaux du terminal méthanier de Dunkerque, en juin dernier.
Les travaux du terminal méthanier de Dunkerque, en juin dernier. © EDF
"Aujourd'hui a été posé avec succès le dernier des 3 dômes du terminal méthanier de Dunkerque. Au total, trois levages de dômes ont été réalisés en moins de deux mois", a indiqué à l'AFP le géant français de l'électricité.

L'opération est une prouesse technique, chaque dôme, en métal, pesant 700 tonnes et faisant 90 mètres de diamètre sur 35 mètres de hauteur. Les dômes ont été soulevés non par une grue mais en soufflant par en-dessous de l'air comprimé. Une fois posée, la soudure de chaque dôme prend environ 6 heures. En juin dernier, EDF avait filmé la levée du premier dôme. Des images spectaculaires à découvrir ici. 

##fr3r_https_disabled##
terminal méthanier


Ces opérations ont été réalisées par Entrepose Projets, une filiale de Vinci, dans le cadre d'un groupement avec Bouygues. La construction de ce terminal, qui constitue, selon EDF, le deuxième plus gros projet industriel de France (après le réacteur EPR de Flamanville dans la Manche), avait démarré en octobre dernier.

Il est mené par EDF (65%) et ses partenaires, le gestionnaire du réseau belge de transport de gaz Fluxys (25%) et le pétrolier Total (10%), réunis au sein de la société Dunkerque LNG, maître d'oeuvre de ce méga-chantier. Le projet représente un investissement d'un milliard d'euros pour les actionnaires
de Dunkerque LNG, et plus 230 millions d'euros de travaux complémentaires réalisés par le Port de Dunkerque et GRTgaz, qui gère le réseau français de transport de gaz.
Selon EDF, le chantier emploie actuellement 900 salariés, avec un pic à 1.200 prévu d'ici fin 2013. Le terminal permettra d'accueillir et de décharger des méthaniers (navires spécialisés dans le transport du GNL). Le GNL sera ensuite regazéifié avant d'être injecté dans le réseau de transport de gaz français.

4ème terminal méthanier en France


Ce terminal sera le quatrième en France, à côté de celui de Montoir-de-Bretagne (Loire-atlantique) et des deux de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), tous trois gérés par Elengy, filiale de GDF Suez.
Dunkerque LNG doit être mis en service fin 2015 et disposera d'une capacité annuelle de regazéification de 13 milliards de mètres cubes de GNL, soit environ 20% de la consommation gazière annuelle française et belge.

Chaque réservoir permettra de stocker jusqu'à 190.000 m3 de gaz. Par ailleurs, EDF n'a pas souhaité commenter une information du quotidien Les
Echos selon laquelle Dunkerque LNG et le terminal belge de Zeebrugge seraient les deux sites restant en lice pour accueillir du GNL issu du projet Yamal LNG, dans l'Arctique russe.
En revanche, Montoir et le terminal britannique Grain LNG, situé sur l'estuaire de la Tamise, auraient été éliminés de l'appel d'offres organisé par Yamal LNG, codétenu par le russe Novatek (80%) et Total (20%).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie