• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

64% des Allemands ont une image positive de Franck Ribéry contre seulement 29% des Français

Franck Ribéry à l'entraînement avec l'équipe de France à Clairefontaine. / © FRANCK FIFE / AFP
Franck Ribéry à l'entraînement avec l'équipe de France à Clairefontaine. / © FRANCK FIFE / AFP

"Nul n'est prophète en son pays". Selon un sondage publié ce mardi par l'hedbomadaire France Football, 64% des Allemands ont une image positive du Boulonnais Franck Ribéry, star du Bayern Munich, contre 29% seulement des Français.

Par Yann Fossurier

Controversé en France mais adulé en Allemagne ! Le sondage publié ce mardi par France Football confirme l'énorme écart de perception qui existe de part et d'autre du Rhin au sujet de Franck Ribéry. Le Boulonnais, star du Bayern Munich et élu cette année meilleur joueur européen, a une image positive auprès de 64% des Allemands. En France, le rapport est quasiment inverse : seuls 29% des sondés ont une bonne image de lui.

Auteur d'un triplé championnat, Coupe d'Allemagne et Ligue des Champions la saison dernière avec le Bayern, la cote de  Franck Ribéry est en effet au sommet en Allemagne. 55% des Allemands pensent d'ailleurs qu'il mérite le Ballon d'Or qui récompense le meilleur joueur du monde, contre à peine 24% des Français.

Knysna pas encore pardonné ?


On se souvient pourtant que le Boulonnais était un joueur très populaire, notamment lors de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, au cours de laquelle il avait atteint la finale avec les Bleus. Mais depuis, "Ch'ti Franck" est tombé en disgrâce. Il y a eu son altercation avec des supporters lorsqu'il jouait à l'OM et les remous en coulisses lié à son transfert, puis l'affaire Zahia​, une jeune prostituée mineure dont il a été le client, et surtout le fiasco de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud : l'élimination au premier tour, la grève des joueurs et le fameux épisode du bus de Knysna, ses excuses brouillonnes dans l'émission Téléfoot, sans oublier son attitude prétendument hostile à l'égard de Yoann Gourcuff, à l'époque chouchou du public et des médias.

En France, Ribéry traîne encore une image de mauvais garçon dont on moque régulièrement les expressions maladroites en conférence de presse et même l'apparence physique. "Ribéry, c’est l’anti-beau gosse, l’anti Cristiano Ronaldo", dit de lui le publicitaire Jacques Séguéla dans une interview à France Football. Le Boulonnais paie aussi les mauvaises performances actuelles de l'équipe de France qui devra passer par les barrages pour obtenir son billet pour la prochaine Coupe du Monde, l'an prochain, au Brésil.

Franck Ribéry reste pourtant l'un des meilleurs éléments des Bleus de Didier Deschamps, en tout cas l'un des plus combatifs et réguliers, comme l'ont montré ses deux buts inscrits il y a deux semaines contre la Biélorussie

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus