Gravelines : disparition inquiétante de Renaud Dubois, 23 ans

Le jeune homme a disparu dans la nuit de vendredi à samedi après avoir passé la soirée à l'Inox, discothèque située à Gravelines. Il n'a plus donné signe de vie depuis. D'importants moyens de recherches ont été déployés, aucun indice n'a pour l'instant été relevé par les enquêteurs.

Renaud Dubois, 23 ans, est originaire de Téteghem, près de Dunkerque.
Renaud Dubois, 23 ans, est originaire de Téteghem, près de Dunkerque. © DR
Renaud Dubois, jeune homme de 23 ans originaire de Téteghem près de Dunkerque, a disparu au petit matin samedi 12 octobre à Gravelines. Il avait passé la nuit dans la discothèque l'Inox avec ses amis. Ils l'ont perdu de vue en fin de soirée et il n'a pas donné signe de vie depuis. 

Dimanche matin, d'importants moyens de recherches ont été déployés pour tenter de retrouver le jeune homme. Une battue a été organisée dans l'espace boisé à proximité de la discothèque, avec des chiens-pisteurs des pompiers. Des plongeurs de Lille et Villeneuve d'Ascq ont également sondé l'Aa, pendant qu'un hélicoptère de la gendarmerie d'Amiens survolait la zone. Les enquêteurs n'ont pour l'instant rien trouvé. De nombreux témoins ont par ailleurs été auditionnés.

Ce lundi, les recherches se sont poursuivies sur le terrain, avec une nouvelle battue terrestre organisée autour du lieu de disparition, dans un périmètre élargi. Un hélicoptère a de nouveau survolé la zone et les pompiers-plongeurs ont encore sondé le canal de l'Aa. En vain.

Dernier signe de vie : il va sur internet depuis son portable

L'enquête judiciaire pour "disparition inquiétante" passe notamment par l'examen du téléphone portable de Renaud Dubois. L'appareil est semble-t-il éteint. La dernière borne qu'il a "accrochée" samedi au petit matin se situe à proximité de la discothèque l'Inox à Gravelines, où il a passé la nuit. Il aurait consulté internet, mais n'aurait pas essayé d'appeler ses proches. Renaud Dubois a été vu pour la dernière fois devant la boite de nuit, à l'aube.  

Rien d'anormal

Renaud Dubois, qui n'est pas considéré comme dépressif, ne manifestait aucun signe qui puisse laisser suspecter quelque chose d'anormal avant sa disparition. 

C'est la police de Gravelines qui enquête sur cette disparition inquiétante. Le parquet de Dunkerque a été saisi. 

Renaud Dubois, 1m70, de corpulence moyenne, portait un jean's et une chemise à carreaux de couleur bleue. Il a les cheveux châtain clair et les yeux bleu-vert. Il porte une chaîne en argent et un tatouage (représentant un cactus) au niveau du mollet droit. Il a les cheveux courts avec une calvitie partielle sur le devant du front.

Si vous disposez de la moindre information, contactez le 03.28.23.82.82

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter