Christiane Taubira réagit aux images "valorisant" l'évasion de Redoine Faïd

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mickael Guiho
Redoine Faïd braque un surveillant de la prison de Sequedin, filmé par la vidéo-surveillance, le 13 octobre.
Redoine Faïd braque un surveillant de la prison de Sequedin, filmé par la vidéo-surveillance, le 13 octobre. © Capture d'écran TF1

La ministre de la Justice "s'interroge sur les conditions dans lesquelles ces images ont pu faire l'objet de transmission à la presse pour diffusion publique et sur la responsabilité de la chaîne M6 de les publier".

M6 et TF1 ont diffusé vendredi soir des images de l'évasion de Redoine Faïd, le 13 avril dernier à la prison de Sequedin. Ces photos proviennent d'enregistrements de vidéo-surveillance. On y voit Redoine Faïd, une arme à la main, entouré de surveillants pris en otage, se déplacer à travers les différentes ailes du bâtiment. Il réussit à faire voler des portes en éclat grâce à des explosifs.

Responsabilité d'M6


Dimanche, Christiane Taubira, ministre de la Justice, a réagi.

La ministre "s’interroge sur les conditions dans lesquelles ces images ont pu faire l'objet de transmission à la presse pour diffusion publique".

Des images valorisant des actes criminels


Elle s'interroge également "sur la responsabilité de la chaîne M6 de les publier", une information judiciaire étant toujours en cours.. 

Il s'agit d'images "valorisant des actes criminels", selon la Garde des Sceaux.

La dignité des personnels


"La diffusion de ces images est de nature à porter atteinte à la dignité des personnels pénitentiaires", selon Christiane Taubira.

Le syndicat pénitentiaire FO de Lille s'était déjà indigné de la diffusion de ces images, insistant sur le "traumatisme encore présent" chez les personnels.

Il avait demandé l'interdiction de la rediffusion de ces images et exigé "que l'administration pénitentiaire intervienne auprès du parquet de Lille afin d'obtenir des explications sur l'obtention des images par les journalistes de M6".

Sur le fond, des dispositions prises


"Un plan de sécurisation des établissements pénitentiaires d’un montant de 33 millions d’euros a été présenté publiquement le 3 juin dernier", rappelle Christiane Taubira. Elle détaille : "Il comprend outre un renouvellement des pratiques professionnelles pour les surveillants, des dispositifs de sécurité performants : portiques à  masse métallique, portiques à ondes millimétriques, filets et glacis anti-projections, et 2 nouvelles unités cynotechniques."

"Une nouvelle circulaire sur la prise en charge des détenus particulièrement signalés (DPS) est en voie de publication", annonce enfin la ministre.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.