Nord-Pas de Calais : les centres équestres craignent la hausse de la TVA

© F3 NPDC
© F3 NPDC

Les centres équestres s'inquiètent de l'augmentation prochaine de leur taux de TVA. La taxe devrait passer de 7 % à 20% à partir de janvier 2014 et menacerait de fermeture 2.000 centres équestres en France.

Par Alain Méry


Coup dur pour les centres équestres ! Ils bénéficiaient jusqu'alors d'une TVA réduite de 7% mais Bruxelles ordonne une mise en conformité à 20%. Selon les professionnels, la hausse de la TVA dans l'équitation à partir du 1er janvier 2014 risque de détruire 6000 emplois salariés en France.
Au centre équestre de Liévin, on accuse le coup. Seule solution envisagée: répercuter la hausse sur les adhérents. Pour un enfant, l'augmentation pourrait être de 100 euros par an. 
Augmentation TVA centres équestres

Des pertes d'emploi en perspective  

"En passant la TVA appliquée à la filière équestre de 7 à 20%, le gouvernement fait le choix de détruire 6.000 emplois salariés, 2.000 entreprises agricoles (sur 7.000 centres équestres, ndlr) et d'envoyer plus de 80.000 chevaux à l'abattoir", craignent d'une même voix la FNSEA, la Fédération nationale du cheval (FNC) et le Groupement hippique national (GHN). "Un tiers de la filière est menacée d'ici deux à trois ans. Sans compter le choc immédiat très fort" en début d'année 2014, prévient Louis Sagot-Duvauroux, directeur du Groupement Hippique National.
Il y a 370 centres équestres dans la région : 157 dans le Pas de Calais et 213 dans le Nord.
 

Sur le même sujet

Les + Lus