Quarante bougies pour le cours d'accordéon de Mazingarbe

Jean-Marie et la petite Faustine. Le premier arrête, la seconde prendra-t-elle le relais ? / © Yann Fossurier
Jean-Marie et la petite Faustine. Le premier arrête, la seconde prendra-t-elle le relais ? / © Yann Fossurier

A Mazingarbe, l'instrument traditionnel n'a plus forcément le vent en poupe et se fait un peu rattraper par la batterie ou la guitare, mais le central club accordéon compte encore une vingtaine d'apprentis accordéonistes. De tous âges...

Par Emmanuel Pall

Quarante bougies pour le central club accordéon de Mazingarbe. Même si les membres sont beaucoup moins nombreux que dans les années 70 ou 80, le piano à bretelles a toujours ses aficionados. Notre équipe a même rencontré une petite fille de 4 ans qu'on retrouvera peut être un jour sur scène dans la lumière comme le montre ce reportage de Yann Fossurier et Bruno Espalieu.

DMCloud:137297
Mazingarbe fête les 40 ans de son école de musique

Il y a plusieurs années, le central club accordéon comptait quelque 120 musiciens. Aujourd'hui, il en compte quarante et le club s'est diversifié, il propose aussi des cours de piano, guitare et batterie. Car contrairement aux idées reçues, l'accordéon coûte cher : 1.000 à 2.000 euros pour des produits neufs d'entrée de gamme et jusqu'à 4.000 voire 5.000 euros pour des instruments de meilleure qualité. 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus