Cet article date de plus de 7 ans

Port de Dunkerque : trafic en baisse de 8,5% en 2013, mais rebond prévu dès 2014

Le port de Dunkerque a vu son trafic annuel diminuer de 8,5 % en 2013 à 43,6 millions de tonnes, en dépit d'une hausse de bon augure de 12% de son activité conteneurs, a annoncé mardi sa directrice générale, Christine Cabau Woehrel.
© MaxPPP
Cette baisse globale, a-t-elle déclaré à la presse, est essentiellement due à la fermeture par E.oN de sa centrale à charbon de Kingsnorth en Grande-Bretagne, "qui a privé Dunkerque de 3,8 millions de tonnes de trafic, ce qui ne se remplace pas du jour au lendemain".

Hors effet E.oN, la baisse de l'activité de Dunkerque n'aurait été que de 0,4%, a-t-elle indiqué.

durée de la vidéo: 00 min 35
Les chiffres du port de Dunkerque

Les perspectives pour 2014 sont meilleures, après l'annonce par Arcelor Mittal d'un investissement de 100 millions d'euros dans son deuxième haut fourneau dunkerquois, qui permet d'envisager "une consolidation du trafic de vrac solide lié à la sidérurgie", a observé Mme Cabau Woehrel. 

Même si le troisième port maritime de France n'a pas retrouvé ses niveaux de 2006, avant la crise, l'évolution est positive dans plusieurs domaines, a souligné sa directrice, mentionnant "une année record pour les conteneurs", qui ont totalisé 292.000 EVP, contre 260.000 en 2012.

Cette "très forte progression", a-t-elle poursuivi, est le résultat de l'ouverture de nouvelles lignes de cabotage. L'année qui débute devrait être également bonne pour le trafic longue distance, notamment parce que le numéro un mondial, Maersk, "commencera des escales directes depuis l'Asie à Dunkerque".

L'objectif pour 2014 est de 320.000 conteneurs EVP, a encore indiqué Mme Cabau Woehrel. Elle a noté que 2013 fut aussi une "très bonne année pour le trafic de céréales", qui a augmenté de 47%, et a été marqué notamment par la reprise des expéditions vers la Chine.

53,4 millions d'euros investis en 2014


Un autre record a été battu dans les produits frais (+25%), dont le trafic a atteint les 500.000 tonnes.

Côté trafic roulier transmanche, le port a enregistré 12,3 millions de tonnes, en recul par rapport à 2012, année "atypique" qui avait été exceptionnellement haute "en raison des déboires de Calais avec l'arrêt de SeaFrance". Malgré la reprise à Calais, le niveau du trafic de ferries a été plus élevé l'an dernier qu'en 2010 et 2011. 

Bien qu'ayant subi de plein fouet la fermeture par Total de la raffinerie des Flandres en 2010 (-10 millions de tonnes de trafic), Dunkerque, a expliqué la directrice générale, "restera un grand port industriel". Mais, dans cette période de "transition", "nos efforts visent à en faire aussi un grand port généraliste de la région", a-t-elle souligné, ce qui suppose de convaincre d'avantage de partenaires français, mais aussi belges et allemands, de passer par Dunkerque au lieu d'Anvers (Belgique) ou Rotterdam (Pays-Bas).

Dunkerque prévoit d'investir quelque 53,4 millions d'euros en 2014, après 46,5 millions d'euros en 2013, dans plusieurs chantiers. Il s'agit notamment de l'achèvement de la part de travaux revenant au grand port maritime dans le terminal méthanier dont la construction doit se terminer en 2015, et de la poursuite d'études, dont l'une concerne l'extension du terminal à conteneurs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes