Cet article date de plus de 7 ans

Un chimiquier, soupçonné de pollution, détourné vers le port de Dunkerque

Un chimiquier battant pavillon turc repéré mercredi au large du Havre a été dérouté vers le port de Dunkerque en raison de soupçons de pollution, a indiqué jeudi la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.
Le Deniz-S amarré dans le port de Dunkerque
Le Deniz-S amarré dans le port de Dunkerque © France 3 Nord Pas-de-Calais
Le navire-citerne baptisé Deniz-S, en provenance de Port-Jérôme, près du Havre, et à destination de Gand, en Belgique, a été repéré mercredi après-midi par l'hélicoptère des douanes qui a détecté une pollution "sous forme de rejet à la mer", selon la préfecture maritime.
durée de la vidéo: 00 min 30
Lieutenant Alexis Edme, Officier de communication préfecture maritime Manche et mer du Nord
Prévenu par l'hélicoptère, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) a contacté le parquet du Havre en raison d'une "forte suspicion de pollution" et du "caractère illégal du rejet dans cette zone". Sur demande du parquet, un patrouilleur des douanes a ensuite escorté le chimiquier jusqu'au port de Dunkerque. "On ne sait pas" encore s'il s'agit d'une pollution volontaire, a-t-on indiqué à la préfecture maritime, sans pouvoir donner la nature du produit qui semblait s'échapper du navire. "Les photos prises par l'hélicoptère montrent clairement quelque chose dans son sillage, qui n'est pas naturel", a-t-on précisé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution transports maritimes environnement