Picardie: une enveloppe de 496 millions en provenance de l'Union Européenne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts
Europe - France - Languedoc-Roussillon - Occitan - Catalan - Les drapeaux de l'Hôtel de région à Montpellier
Europe - France - Languedoc-Roussillon - Occitan - Catalan - Les drapeaux de l'Hôtel de région à Montpellier © MaxPPP

A quelques semaines des élections européennes (le 25 mai), Thierry Repentin, ministre délégué aux Affaires Européennes, un peu en service commandé, fait un tour pédagogique des régions. depuis plusieurs jours. En Picardie ce vendredi, il est venu avec une belle enveloppe de soutiens financiers.

Le ministre délégué aux Affaires Européennes n'est pas venu en Picardie les mains vides: il a annoncé une hausse des budgets européens alloués aux régions françaises de 150 milliards d'euros.

Sur la période 2014/2020, l'Union Européenne met à disposition des régions de France 1030 milliards d'euros. Pour la Picardie, cela représente 496 millions pour 7 ans.

Un budget en hausse de 24%. Les programmes de 2007/2013 étaient de 388 millions.

Cette enveloppe est celle dite de fonds structurels européen: le Fonds européen de développement régional (Feder), le Fonds social européen (FSE), le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) et le Fonds européen pour la pêche (FEP).

Le Feder finance notamment des investissements réalisés dans les entreprises (en particulier les PME) destinés à créer des emplois durables mais aussi des infrastructures liées notamment à la recherche et l’innovation, aux télécommunications, à l’environnement, à l’énergie et au transport.

Le FSE, quant à lui, soutient des projets pour l’emploi. Les fonds sont versés aux organismes de formation, aux collectivités locales ou aux associations.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.