La Redoute, qui abandonne son "gros catalogue", espère "sortir du rouge" en 2017

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Le spécialiste de la vente par correspondance La Redoute, qui se prépare à abandonner son "gros catalogue", espère "sortir du rouge" en 2017, ont annoncé mercredi les repreneurs Nathalie Balla et Eric Courteille.

Interrogés sur France Inter à quelques heures d'une conférence de presse prévue à Roubaix (Nord), l'actuelle PDG du vépéciste Nathalie Balla a indiqué qu'une "sortie du rouge" était attendue en 2017.

Le groupe a signé le 24 mars un socle de mesures avec deux syndicats, laissant le champ libre au projet de cession entre le groupe Kering, actionnaire majoritaire, et les deux repreneurs.

La finalisation de la cession est attendue fin mai, selon Nathalie Balla. Parmi les axes stratégiques développés par Mme Balla et M. Courteille, la disparition du "gros catalogue" est programmée pour l'automne-hiver 2015.

"Suppression du gros catalogue" mais "garder le papier"


"On va garder le papier", a toutefois précisé Mme Balla, se différenciant du concurrent les 3 Suisses qui va de son côté passer au tout internet. Le catalogue "va faire place à des thématiques en saisonnalité pour accompagner les 10 collections avec un renouvellement plus fréquent des collections", a ajouté Nathalie Balla.

Côté logistique, La Redoute table à la mi-2016 pour une livraison le jour-même dans les grandes villes, sinon le lendemain, pour les commandes passées avant 18H00. Le projet de cession de La Redoute doit s'accompagner de la suppression de 1.178 postes. Le groupe de luxe Kering, qui se retire, doit apporter 315 millions d'euros pour soutenir le plan de modernisation du vépéciste.