Cet article date de plus de 6 ans

Continental: Xavier Mathieu, victime discrimination syndicale selon la cour d'appel

La cour d'appel d'Amiens a condamné ce mardi Continental pour discrimination syndicale envers Xavier Mathieu, confirmant un jugement des prud'hommes de Compiègne.
" Continental est de nouveau condamné pour discrimination syndicale",a déclaré à l'AFP Me Marie-Laure Dufresne-Castets, l'avocate de l'ancien leader
(CGT) des salariés de l'usine Continental de Clairoix.

Xavier Mathieu avait saisi le conseil de prud'hommes de Compiègne (Oise) en référé, estimant que l'équipementier avait "résisté à sa demande de réintégration", malgré un jugement rendu le 14 février 2013 par le tribunal administratif d'Amiens.

Il avait obtenu le 10 janvier, en première instance, la condamnation de son ancien employeur à lui verser une provision sur dommages et intérêts à hauteur de 5.000€ pour "discrimination syndicale". Xavier Mathieu avait par la suite suspendu sa demande de réintégration, selon son avocate.

L'équipementier avait fait appel "par principe, malgré le faible niveau des indemnités accordées".

Continental avait été condamné le 14 février 2013 par le tribunal administratif d'Amiens à réintégrer 22 salariés protégés, dont Xavier Mathieu, qui contestaient le motif économique de leurs licenciements. Cette condamnation a été confirmée jeudi 22 mai par la cour administrative d'appel
de Douai.

La cour d'appel d'Amiens doit rendre une autre décision, le 30 septembre, concernant cette fois près de 700 anciens "Conti", dont le motif économique des licenciements avait été invalidé par les prud'hommes de Compiègne le 30 août 2013.

Continental avait fermé son usine de Clairoix début 2010, après un âpre conflit social au printemps 2009.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
continental justice