Vol et dégradation de la stèle du mémorial de Craonne dans l'Aisne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Halima Najibi avec AFP

Erigée en 1998 près de Craonne, à l'occasion du 80ème anniversaire de l'Armistice de 1918, marquant la fin de la première guerre mondiale, cette oeuvre en bronze du sculpteur Haïm Kern mesurant 4m de haut sur 2 de large et pesant 1,6 tonne a été volée dans la nuit de mardi à mercredi. 

Le vol a été signalé mardi vers 19h à la gendarmerie, "par un touriste qui cherchait la statue mais qui ne la trouvait pas lors d'une visite à 17h", a ajouté
la préfecture, qui ne pouvait déterminer "avec certitude" l'heure du vol.

Selon les premières constatations sur place des gendarmes, "la sculpture a été désolidarisée de son socle et probablement emportée dans un véhicule de grande capacité", a indiqué la préfecture.
Un premier ratissage de la zone a été effectué mardi soir, et "un nouveau dispositif de recherches a été mis en place par la gendarmerie ce (mercredi) matin avec une quinzaine de militaires appuyée par l'hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie d'Amiens", a-t-on précisé de même source.

La sculpture monumentale, qui représente un maillage de filets dans lequel s'incrustent des visages d'hommes, avait été érigée à l'occasion du 80e anniversaire de la fin de la Première guerre mondiale et inaugurée le 5 novembre 1998 par Lionel Jospin, alors Premier ministre.
Le monument, installé à Craonne, - haut lieu notamment des combats d'avril à juin 1917, lors desquels périrent ou furent blessés plus de 300.000 hommes au total dans les deux camps -, rend hommage à tous les anonymes tombés au Chemin des Dames en 14-18.

Ce n'est pas la première fois, que des malfrats s'attaquent à cette stèle de bronze de plus d'une tonne et qui mesure 4 mètres de haut. Un an après son inauguration en 1999, elle avait été profanée et en partie détruite. Puis en 2006, les voleurs ont découpé à la scie à métaux trois têtes de soldats en bronze, sur les vingt que compte la sculpture. A l'époque les gendarmes n'avaient pas privilégié la piste d'un trafic de métaux. 



Cette oeuvre volée rend hommage aux soldats de toutes les nations tombés au Chemin des Dames. Elle a été installée sur le Pltaeu de Californie à Craonne haut-lieu des combats du printemps 1917. Elle avait été inaugurée par Lionel Jospin alaors Premier Ministre le 5 novembre 1998.

Toute personne pouvant apporter une information utile à l'enquête peut contacter les gendarmes de la Communauté de brigades de Corbeny au numéro de téléphone suivant : 03.23.22.54.17.