Cet article date de plus de 7 ans

Braderie de Lille : les rues transformées en pissotières

C'est l'un des dégâts collatéraux de la Braderie de Lille. Ce dimanche matin, certaines rues empestent l'urine et des excréments jonchent même le sol.
C'est notre coup de gueule du jour ! Ce dimanche matin, en arrivant dans les locaux lillois de France 3 Nord Pas-de-Calais, à l'angle du boulevard de la Liberté et de la rue Boileux, il ne fallait pas être trop sensible des sinus. Après une première journée (et une nuit) de braderie, une forte et désagréable odeur d'urine émane des caniveaux et même des trottoirs. Beaucoup visiblement ont confondu ces dernières 24 heures la grille de notre parking, rue Boileux, avec des toilettes publiques. De longues traînées nauséabondes serpentent jusqu'à l'emplacement des véhicules.


Pire encore, à l'angle du boulevard de la Liberté, on peut apercevoir (et malheureusement aussi sentir) des excréments jonchant le sol. Et visiblement, ce ne sont pas les toutous du quartier qui sont venus se soulager.

Des toilettes publiques ont pourtant été installées à quelques centaines de mètres de là, au niveau du square Foch, rue Nationale. Leur nombre est-il insuffisant ? En tout cas, la rue Boileux n'est pas la seule ce dimanche matin où il faut se pincer le nez.   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
braderie de lille