• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les femmes premières cibles des maladies cardiovasculaires

Une femme sur trois meurt d'une maladie cardiovasculaire , une "urgence épidémiologique" pour le professeur Claire Mounier-Vehier du CHRU de Lille / © MaxPPP/Altopresse
Une femme sur trois meurt d'une maladie cardiovasculaire , une "urgence épidémiologique" pour le professeur Claire Mounier-Vehier du CHRU de Lille / © MaxPPP/Altopresse

Longtemps protégées des maladies cardiovasculaires, les femmes en sont aujourd'hui les premières victimes, avec près de 80 000 décès chaque année en France. Ce vendredi, la Fédération française de cardiologie remettait un livre blanc à la Ministre de la santé. L'un de ses auteurs est une lilloise.

Par Myriam Schelcher

"L'infarctus du myocarde est spontanément associé à un homme de 50 à 60 ans, fumeur, sédentaire et avec un peu d'embonpoint. Pourtant les femmes décèdent davantage que les hommes d'une maladie cardiovasculaire. " Le propos est du professeur Claire Mounier-Véhier, cardiologue au CHRU de Lille, et militante infatigable de la nécessité de sensibiliser les femmes à ce fléau.

Autrefois mieux protégées que les hommes grâce à leurs hormones, oestrogènes en tête, les femmes ont en l'espace d'une vingtaine d'années adopté toutes les "mauvaises habitudes" de leurs homologues masculins : tabac, manque d'exercice, "malbouffe", stress alcool...
Elles se retrouvent aujourd'hui plus vulnérables que les hommes : 147 000 décès annuels, 54 % de femmes.

Une femme sur trois meurt d'une maladie cardiovasculaire

La maladie cardiovascualire est devenue de loin la première cause de mortalité féminine : une femme sur trois y laissera sa vie. C’est 8 fois plus que pour le cancer du sein, même s'il est absurde d'opposer les maladies entre elles.

Le professeur Claire Mounier-Véhier est l'un des auteurs d'un Livre blanc présenté ce vendredi à Paris et qui va être transmis à la Ministre de la Santé Marisol Touraine. Il préconise un plan cardiovasculaire, à l'instar du plan cancer devenu grande cause nationale.

Les femmes, ces grandes oubliées de la maladie cardiovasculaire

Le premier chapitre de ce livre blanc est intitulé "les femmes, ces grandes oubliées de la maladie cardiovasculaire". Il explique pourquoi les femmes sont moins dépistées, et donc souvent prises en charge trop tard. Il demande l'urgence d'une politique de prévention massive, à tous les stades "stratégiques" de la vie des femmes : première contraception, grossesses, ménopause.

Nous sommes allés rencontrer Claire Mounier Vehier, qui est aussi vice-présidente de la Fédération française de cardiologie, pendant sa consultation au CHRU de Lille.

Les femmes premières touchées par les maladies cardiovasculaires
Myriam Schelcher & Antoine Morvan

Le Nord Pas-de-Calais est particulièrement concerné par cette problématique des maladies cardiovasculaire. La mortalité prématurée (avant 65 ans) qui leur est imputable est supérieure de 44,5% à la moyenne nationale. 

Mais la région est aujourd'hui aussi pionnière dans la prise en charge des femmes.
Le programme "coeur artères et femmes" a permis la mise en réseau de cardiologues, gynécologues, obstétriciens ou encore médecins généralistes, pour repérer les femmes à risque, et prévenir plus efficacement la maladie cardiovasculaire.

Devenir actrice de sa santé

Aujourd'hui, plus de 11% des femmes victimes d'un infarctus ont moins de 50 ans, d'où l'intérêt de "devenir actrice de sa santé", comme nous le dit Nicole Maréchal dans le reportage, et de réduire ces mauvaises habitudes qui peuvent nous être fatales.

Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous pour une conférence intitulée : « Le Coeur est aussi féminin », le jeudi 6 novembre 2014 à Douai (Salle Robert, salles d’Anchin - rue Fortier)
A partir de 16 h : stands d’information et de dépistage sur les risques cardiovasculaires
A 18 h : conférence du Pr Claire Mounier-Vehier - Cardiologue - 1ère vice-présidente de la Fédération Française de Cardiologie -Chef du Service de Médecine Vasculaire et Hypertension Artérielle au CHRU de Lille

Les femmes et les maladies cardiovasculaires en quelques chiffres

  • 147 000 morts/an de maladies cardiovasculaires, dont 54 % de femmes
  • Infarctus du mycocarde : 18 % des décès féminins, première cause de mortalité chez les femmes
  • 3 fois plus de femmes de moins de 50 ans victimes d'infarctus en 15 ans
  • AVC : 14 % des décès féminins
  • 3 à 4 cigarettes/jour multiplie par 3 le risque d'accident cardiovasculaire
  • 16 % des femmes seulement suivent une rééducation après un infarctus 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus