• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Notre-Dame des Landes et ferme des 1 000 vaches : convergence des luttes.

Une dizaine de tracteurs est parti de Notre-Dame des Landes (44) pour soutenir les déboulonneurs de la ferme des 1000 vaches. / © France3 Rouen
Une dizaine de tracteurs est parti de Notre-Dame des Landes (44) pour soutenir les déboulonneurs de la ferme des 1000 vaches. / © France3 Rouen

Un convoi de 10 tracteurs est en route vers le palais de justice d'Amiens pour soutenir les "déboulonneurs" de la ferme des 1 000 vaches qui seront jugés mardi 28 octobre.

Par Benoît Henrion

convergence
Un reportage de Karima Saïdi, Patrice Cornily. Intervenants : Jean Druont (opposant à l'aéroport Notre-Dame des Landes), archives Confédération paysanne mai 2014, Vincent Delabouglise (membre du collectif C.O.P.A.I.N 44)


Une mobilisation forte de milliers de personnes est attendue le mardi 28 octobre au palais de justice d'Amiens, selon la Confédération paysanne et l'association Novissen, qui se battent contre le projet de la ferme des 1 000 vaches.
9 militants de la Confédération paysanne y seront jugés pour dégradation. Une cinquantaine de paysans avait déboulonné une partie de la salle de traite de la ferme dite des 1 000 vaches le 28 mai 2014 à Drucat (80) près d'Abbeville, dont Laurent Pinatel, le porte-parole de la Confédération paysanne. Le porteur du projet avait parlé lui de « saccage », évoquant des dégâts qui devaient dépasser « vraisemblablement les 100.000 euros ».

Cortège de 10 tracteurs venu de Notre-Dame des Landes

Les soutiens aux "déboulonneurs" arrivent de toute la France. Exemple avec une dizaine de tracteurs provenant de Notre-Dame des Landes (44)  qui a emprunté les routes départementales pour se diriger vers la capitale picarde. Des paysans et des opposants au projet d'aéroport entendent ainsi soutenir le combat de la Confédération paysanne contre l'industrialisation de l'agriculture et pour le maintien de l'agriculture traditionnelle.

Mobilisation politique et syndicale

Une caravane de vélos est aussi partie de Notre-Dame des Landes lundi. Une demi-douzaine de jeûneurs et de grévistes de la faim font aussi le voyage.
Leur convoi, parti de Narbonne, est arrivé samedi à Abbeville (Somme), et devait gagner Lille dimanche, puis Arras lundi, avant d'arriver à Amiens où leur mouvement prendra fin avec une soupe servie par des anciens de l'usine de pneus Continental fermée. Des personnalités politiques sont également annoncées: José Bové, député européen et ancien de la Confédération paysanne, la députée de la Somme Barbara Pompili (Eelv) qui doit par ailleurs témoigner au procès, mais aussi la secrétaire nationale Emmanuelle Cosse et la députée européenne Karima Delli, ou encore Clémentine Autain (Front de Gauche).
Les manifestants prévoient d'organiser, sur une scène qu'ils auront montée, le procès de l'industrialisation de l'agriculture. Des concerts et un défilé sont également prévus. Dans la nuit du 11 au 12 septembre 2013, une vingtaine de personnes s'était introduite sur le chantier de la ferme des 1 000 vaches pour immobiliser les engins de chantier et produire un immense tag de 250 m de long stipulant « Non aux 1.000 vaches », une action revendiquée par la Confédération Paysanne.

Avec AFP




 

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus