• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : manifestation musclée contre la mort de Rémi Fraisse

La façade du PS lillois tagué, "Rémi ils paeront" / © Vasco-Morvan
La façade du PS lillois tagué, "Rémi ils paeront" / © Vasco-Morvan

A Lille, ce samedi après-midi, des mouvements anarchistes ont pris de court les forces de l'ordre en commençant leur manifestation pour Rémi Fraisse, bien avant celle prévue à 18 heures. Entre 100 et 150 personnes ont ainsi défilé dans les rues lilloises.

Par F3 Nord avec AFP

D'après nos confrères de La Voix du Nord, les manifestants ont commencé par lancer des billes d'acier sur le siège du parti socialiste, taguant "Rémi ils paeront" sur la façade, puis les individus, portant pour certains des masques, se sont rendus Grand Place avec des banderoles "on lâche rien", "l'Etat tue"...Ils auraient alors lancé de la peinture contre certains bâtiment et des passants. Information confirmée sur les réseaux sociaux.

Le but premier de la protestation est de dénoncer la mort de Rémi Fraisse, tué lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens. Une grenade offensive tirée par la gendarmerie est, d'après l'enquête, à l'origine de la mort du jeune homme de 21 ans.
La manifestation derrière la Grand Place / © Twitter/ Marine Laouchez
La manifestation derrière la Grand Place / © Twitter/ Marine Laouchez


Impact des billes d'acier sur le siège du PS / © Morvan-Vasco
Impact des billes d'acier sur le siège du PS / © Morvan-Vasco
A 18 heures, la manifestation prévue a bien eu lieu, dans le calme. il s'agissait d'un autre public. Une cinquantaine de personnes ont rendu hommage en allumant des bougies et en observant une minute de silence.
La manifestation de 18 heures dans le calms / © E Quinart
La manifestation de 18 heures dans le calms / © E Quinart

A Nantes, la manifestation cet après-midi a dégénéré avec au moins 5 blessés. Un manifestant a été atteint par un coup de matraque dans la tempe (bien: dans la tempe) et deux autres ont été atteints aux jambes par des éclats de grenades de désencerclement, selon les journalistes de l'AFP sur place. Deux membres de forces de l'ordre ont été légèrement blessés, selon la préfecture. En fin d'après-midi, les heurts se poursuivaient, les  manifestants, évalués à 800 par la préfecture, commençant à reculer, protégés par deux palissades de chantier, sous la pression des forces de l'ordre.

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus