Wasquehal : l'ancien maire Gérard Vignoble raccroche les gants

A 69 ans, l'ancien député-maire Gérard Vignoble se retire de la vie politique et démissionne de son poste de conseiller municipal / © MaxPPP/D. Goldsztejn
A 69 ans, l'ancien député-maire Gérard Vignoble se retire de la vie politique et démissionne de son poste de conseiller municipal / © MaxPPP/D. Goldsztejn

Maire de Wasquehal pendant 37 ans, Gérard Vignoble a décidé de se retirer de la vie politique et de son mandat de conseiller municipal. 7 mois après sa défaite dans sa ville, il vient d'envoyer sa démission au préfet.

Par Myriam Schelcher

Simple conseiller municipal d'opposition, un statut sans doute doute trop difficile à tenir pour celui qui fut maire de Wasquehal durant 37 ans. Gérard Vignoble vient d'adresser sa démission dans une lettre au préfet, sept mois après avoir été battu par Stéphanie Ducret, et alors qu'il vient de fêter ses 69 ans.

Il aura été maire pendant six mandats, mais aussi  deux fois député (de 1988 à 1997 puis de 2002 à 2007), et aussi conseiller général et conseiller régional. d'abord au PS, avant de rejoindre le centre en 1988, d'un parti à l'autre jusqu'à l'UDI

Un lion politique qui n'aura donc pas supporté une fin de règne en catimini, après une défaite cinglante et une condamnation - pour lui et sa femme - pour détournements de fonds publics en novembre 2013.

Houleuses relations avec la nouvelle majorité

Les relations entre Gérard Vignoble et l'actuelle majorité wasquehalienne n'étaient pas au beau fixe. L'attitude et les "réflexions désobligeantes" de l'ancien maire a poussé la nouvelle édile Stéphanie Ducret à lui demander le mois dernier par courrier de ne plus venir en mairie, selon une information de nos confrères de la Voix du Nord.

Une plainte pour vol d'oeuvres d'art de la mairie 

La nouvelle municipalité a aussi  déposé plainte contre X pour vol, alors que 21 œuvres d’art appartenant à la commune sont portées disparues. Gérard Vignoble s’estime sali, et parle de règlement de comptes.
Il explique avoir dû quitter les lieux dans l’urgence sans pouvoir prendre le temps de faire ses cartons. Il plaide la bonne foi en affirmant que les cartons en question sont stockés dans un lieu clos, à disposition du DGS (directeur général des services).

Quelle que soit l'issue de l'affaire, elle n'est pas de nature à dorer le blason de celui qui a été l'un des hommes forts de la vie politique de la métropole lilloise, pendant plus de trois décennies.



Sur le même sujet

La recette en vidéo du mille-feuilles meringué aux fleurs et fruits rouges

Les + Lus